Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/06/2007

Une tradition

L’été aujourd’hui, donc. Et, évidemment, comme chaque 21 juin, la Fête de la musique, un des meilleurs produits d’exportation français puisqu’elle se déroulera cette année dans 400 villes situées dans 130 pays différents – et pour la première fois à New York.

Dans le quartier, on aura le choix. Si l’on en croit le programme officiel, on aura notamment droit, pêle-mêle, à la chorale des agents de la ville de Paris (au musée Carnavalet), à des fanfares (au Carreau du Temple), aux «Dindons virtuels»  («rock, reprises des Beatles aux White Stripes», à Bastille), à un «warm up électro» (boulevard Richard Lenoir) et à du «jazz-salsa-électro, ambiance cocktail» (à Saint-Ambroise).

Comme chaque année, les consignes de la préfecture de police de Paris (pas de ventes à la sauvette de merguez et de Kro, respect d’«un niveau sonore supportable pour le voisinage», extinction des feux à minuit et demi, etc.) seront joyeusement ignorées.

Comme chaque année, rappelait le médecin urgentiste Patrick Pelloux à la radio ce matin, des milliers de fêtards devront être hospitalisés dans des états pas possibles: la Fête de la musique, après la Saint-Sylvestre, est la deuxième nuit la plus chargée de l’année pour les services d’urgence.

Comme chaque année, djeuns et forces de l’ordre vont s’asticoter et démentir l’adage selon lequel la musique adoucit les moeurs - rien qu’à Paris, 150 arrestations et 110 placements en garde à vue ont eu lieu dans la soirée du 21 juin 2006 pour troubles à l’ordre public.

Une tradition décidément en tous points merveilleuse.

11:05 Publié dans Dans le vent | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Culture, Musique, Paris

Les commentaires sont fermés.