Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/07/2007

Un objectif, ou l'autre

ca7b703e703e1b1a3d917c12d7abd6b4.jpgLe Président Sarkozy vient donc de fixer comme objectif à Martin Hirsch de réduire la pauvreté d’au moins un tiers en cinq ans. Cet objectif chiffré figure dans la lettre de mission que le chef de l’Etat a adressée hier à l’ex-patron d’Emmaüs, reconverti Haut commissaire aux Solidarités actives.

La petite main du service de presse de l’Elysée qui a transmis cette lettre aux journalistes a oublié de désactiver, avant l’envoi, la fonction «Suivi des modifications» figurant sous l’onglet «Outils» du document en format Word. Cette étourderie informatique permet, du coup, de suivre les derniers cheminements de la pensée élyséenne.

Ce n’est pas inintéressant. Ainsi, on s’aperçoit qu’il arrive au Président de succomber au politiquement/lexicalement correct. Dans la dernière version de son texte, les pauvres sont rebaptisés «personnes en situation de pauvreté». Un peu comme Christine Boutin parle des «personnes homosexuelles» ou comme les balayeurs de rues sont appelés «techniciens de surface».

On voit aussi que Nicolas Sarkozy sait faire preuve de modestie: une phrase particulièrement ambitieuse («Nous souhaitons qu’aux yeux du monde, la France renoue avec son idéal de réussite au service de la solidarité») a été prudemment supprimée.

On voit surtout que le cœur même de son texte a fait l’objet d’une dernière modification. L’avant-dernière version de sa lettre de mission, en effet, parlait de réduire la pauvreté non d’un tiers mais «de moitié en cinq ans».

Un tiers ou une moitié? On croyait naïvement que ce genre d’arbitrage politique majeur se réglait à l’issue d’une négociation-marathon en bonne et due forme, dans un bureau, entre deux hommes, en présence de nombreux experts et sur base d'innombrables rapports. Mais non, l’activation d’une simple fonction informatique suffit semble-t-il à régler l’affaire.

La France compte aujourd’hui 7 millions de pauvres. Ce nombre aurait-il été réduit de moitié, il en serait resté 3,5 millions en 2012. Mais non: après le passage de la touche «Delete» et le rabaissement de cet objectif à un tiers, il en restera finalement, en gros, 5 millions.

Un simple trait de plume informatique, une seule ligne rouge bien propre sur l’écran de l’ordinateur précédée d’un «Supprimé» en grasses a donc condamné 1,5 million de personnes à vivre 5 années de plus dans la rue. L’informatique, si désincarnée, c’est décidément merveilleux.

Commentaires

En même temps, une tiers ou une moitié... C'est toujours de l'effet d'annonce et ça n'arrivera pas. Si on annonçait dans 5 ans une augmentation du nombre de "personnes en situation de pauvreté" d'un million et demi, ça ne m'étonnerait pas plus que ça...
Je ne serais pas plus étonnée de voir la fortune de messieurs Bollorée et consort augmenter de bien plus.
Plus aucune foi en l'avenir la Stéphanie? Peut-être bien, j'essaie de lutter parce qu'à 20 ans ce serait moche quand même, mais bien morose, ô que oui...

Écrit par : Stéphanie | 10/07/2007

Ah lala, je viens de voir une belle économie ... virer les outils microsoft si chèrs par des outils gratuits qui font la même chose.
D'ailleurs, c'est ce qui a été fait à l'assemblé cette année

Pour en revenir aux chiffres... j'ai toujours du mal avec les chiffres quand on parle de masses de personnes.
En tout cas, j'ai toute confiance en M. Hirsch pour effectuer du très bon travail.

Écrit par : sylvain | 10/07/2007

je pense qu'une même version doit exister pour la Sécu ... et peut être même pour les chiffres du chomage non ?

(Réponse BDL. Chaque ministre, en effet, a dû recevoir sa lettre de mission. Avec probablement chaque fois des corrections qui y étaient apportées à la dernière minute par l'Elysée. Mais on n'a eu vent que d'une bévue informatique qui le a mises ainsi, avec une impudeur délicieuse, sur la place publique)

Écrit par : stef (+ réponse BDL) | 10/07/2007

il faut trouvé la source

Écrit par : soumboumelina | 14/07/2007

Les commentaires sont fermés.