Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/10/2007

Un parler

On trouve décidément plein de choses passionnantes et réjouissantes dans le «Lexik des Cités» publié cette semaine (aux éditions Fleuve Noir) par une dizaine de jeunes du quartier du Bois-Sauvage, à Evry (banlieue parisienne).

Ne pas dire fourgon de police mais «boîte de six» (par allusion à la boîte de six morceaux de poulet vendue dans un célèbre fast-food), affectueusement (intimement même, pour le coup!) rebaptiser mon pote «ma couille», dire «être Alcatraz» (comme la célèbre prison) pour être interdit de sortie, ou parler d’un garçon amoureux comme d’un «Frolo» (du nom de l’inoubliable héro de «Notre-Dame de Paris»), tout cela démontre que le langage des jeunes des cités est beaucoup plus riche et inventif qu’on ne le dit généralement.

Mais on trouve tout autant, dans ce «parler racaille», des choses désespérantes, qui témoignent d’un sexisme d’une rare violence lorsque les femmes sont assimilées à de purs produits de consommation ou à des morceaux d’anatomie. Ainsi, si l'on en croit ce dictionnaire, comment dit-on:

-Il y a beaucoup de filles? «Il y a de la cuisse»;

-Une fille (blanche)? «Un pain au lait»;

-Une fille noire? «Un pain au chocolat»;

-Une fille métisse? «Un pain au chocolat au lait»;

-Une fille qui a des boutons? «Un pain aux raisins»;

-Une fille qui n’a pas de poitrine? «Une planche à pain »;

-Une fille pas très jolie? «Un pain perdu».

Effarant.

Commentaires

Effarant, en effet!! Ceci dit, tous les jours, en plein après-midi, sur une grande radio française (relayée par sa soeurette belge), on entend des blagues, réflexions et expressions tout aussi effarantes depuis plus de trente ans, sans que cela n'émeuve grand monde et avec le facteur aggravant que d'affligeants personnages récurrents y côtoient des invités parfois très "in" venus faire leur promo... Ceci n'excuse pas cela mais démontre (sans revenir sur les panneaux pubs aux filles dévêtues sans raison) que le sexisme n'est pas mort. Pire, on s'y habitue...

Écrit par : Catherine | 05/10/2007

Ces expressions m'amusent, plutôt, et je me demande, BDL, si vous ne vous êtes pas fait un malin plaisir à nous en dresser la liste... ;-)

Écrit par : Tanmary | 06/10/2007

Si au départ, je trouve marrant les images, je dois avouer qu'à force d'y repenser, on arrive quand même à un problème... C'est que la femme est toujours comparée à un objet .... Or une femme est tout sauf un objet...

Écrit par : sylvain | 08/10/2007

Les commentaires sont fermés.