Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/10/2007

Un luxe?

La Grande-Bretagne l’a fait depuis des années, la France s’y met tout doucement, mais en traînant les pieds. A partir de janvier prochain et pour six mois, quatorze musées dans le pays offriront l’accès gratuit à leurs collections permanentes. Parmi ces établissements, trois sont situés à Paris, et ils sont tous formidables: le Musée Guimet des Arts asiatiques, le Musée Cluny (Moyen-Age) et le Musée des Arts et métiers. Parallèlement, des institutions comme le Louvre, Orsay ou le Centre Pompidou élargiront leurs mesures de gratuité partielle à l’attention de publics particuliers comme les jeunes de 18-25 ans.

Ce n’est pas une mince innovation, dans un pays où, selon les statistiques, 55% des habitants ne mettent jamais les pieds dans un musée et ne vont jamais voir une exposition. Cette expérimentation, voulue par Nicolas Sarkozy, fait néanmoins grincer pas mal de dents.Sont ainsi ressorties les mêmes sempiternelles études savantes que l’on ressort depuis des ans, en vertu desquelles «la gratuité dope le nombre d’entrées sur une courte période mais, après cet effet lune de miel, la fréquentation retombe souvent ». La gratuité serait donc «secondaire dans la construction et la réalisation d’un projet de visite culturelle». Il s’agirait même d’une «fausse bonne idée». Ainsi, selon «Le Figaro», «l’accès libre aux musées ne ferait qu’accroître le sentiment pernicieux d’une gratuité de la culture. Un sentiment déjà nourri par le développement d’internet et l’explosion du piratage de la musique et du cinéma. Or, sans paiement, plus de rémunération pour l’auteur, plus de création et, in fine, plus d’artiste».

La gratuité, au demeurant, n’amènerait pas un nouveau public dans les expositions: ses grands bénéficiaires seraient surtout les habitués des musées et les touristes étrangers. Enfin, «est-ce que la gratuité suscite le désir ou est-ce qu’elle banalise les œuvres d’art?»  C’est le traditionnel argument-massue des opposants à la gratuité: ce qui n’a pas de prix n’a pas de valeur, une contribution ne fût-ce que symbolique est donc nécessaire pour qu’on puisse l'apprécier comme il se doit.

Outre que ce dernier argument n’est jamais asséné que par des nantis - vous avez déjà entendu une personne à revenus modestes, voire sans revenus, se plaindre que quelque chose était gratuit? -, toutes ces réserves résonnent tout de même un peu bizarrement quand on les confronte à deux réalités indéniables de la vue culturelle parisienne. Un: la longueur impressionnante et interminable des files d’attente devant le Louvre ou Orsay les jours et heures où leur accès est gratuit. Comme l’incroyable succès populaire des grandes expositions à l’Hôtel de Ville, qui sont toutes en libre accès, cet engouement montre qu'il y a tout de même un problème. Deux: le prix moyen des expos à Paris. Actuellement - et on ne parle même pas de la FIAC à... 25€! -, c’est 9€ pour Soutine à la Pinacothèque, 10€ pour Courbet au Grand Palais ou pour Giacometti à Pompidou, et 11€ pour Arcimboldo au Luxembourg. Avec un audioguide (souvent nécessaire pour apprécier à sa juste valeur), cela fait rarement moins de 15€. Est-ce vraiment à la portée de toutes les bourses?

Commentaires

C'est une très bonne initiative je trouve. Paris a un métro de retard dans la gratuité des musées... Je suis étonné que Monsieur Delanoe ne l'ai proposé avant mais j'avoue ne pas savoir qui a pouvoir sur les musées... Le ministère de la culture?

Pour les expositions, je suis d'accord avec vous, le prix est exhorbitant...

Écrit par : sylvain | 25/10/2007

L'éducation artistique a toujours été le "parent pauvre" de l'Education Nationale !!!
et nous accusons dans ce domaine un retard considérable.
Comment peut-on reprocher aux jeunes,aux démunis de ne pas aux visites de musées et d'expositions alors qu'il n'ont pas de quoi assurer leur "quotidien" et qu'ils n'ont pas le privilège d'être pris en considération dans la Société actuelle qui ne favorise que les "nantis" .

Écrit par : GARO Micheline | 26/10/2007

REctificatif Il manque une partie du texte à savoir :
ne pas aux...

Écrit par : GARO Micheline | 26/10/2007

Les commentaires sont fermés.