Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/11/2007

Une sobriété

Deuxième nuit consécutive d’échauffourées en banlieue parisienne, hier soir. Le climat aux abords de Paris est tendu donc, sans tout de même parler, comme un syndicat policier hier, de «climat insurrectionnel».

Dans ces périodes, chaque mot prononcé d’en haut est important car susceptible ou non d’envenimer les choses. Nicolas Sarkozy est bien placé pour le savoir, sans même reparler du mémorable épisode de la racaille et du nettoyeur à haute pression.

Il y a deux ans, au début des émeutes de Clichy, dans le feu de l’action, l’alors ministre de l’Intérieur avait un peu vite déclaré publiquement que les gamins morts électrocutés dans le transformateur EDF avaient préalablement été surpris par les policiers en train de commettre un cambriolage. L’enquête avait totalement et catégoriquement démenti ce point: ces mômes n’avaient strictement rien à se reprocher. Ses propos diffamatoires, à l’époque, n’avaient pas peu contribué à exciter les cités (*).

Deux ans plus tard, en revanche, dans un contexte émeutier similaire, le même Nicolas Sarkozy, depuis élu Président, est devenu bien plus prudent. Interrogé lundi sur le drame de Villiers-le-Bel et sur ses suites explosives, le chef de l’Etat s’est contenté d’appeler tout le monde à revenir au calme et à laisser la justice faire son travail.

Cette sobriété était tout à son honneur.

(*) Tiens, au fond, on n’a pas le souvenir que des journalistes français aient, depuis, jamais pensé demander à Nicolas Sarkozy s’il regrettait ses déclarations à l’emporte-pièce. Ou s’il s’en était excusé auprès des familles des victimes qu’il avait injustement salies.

Commentaires

Un peu d'humour décalé : j'espère que le tribunal ou risque d'etre juger l'affaire ne va pas fermer par Rachida :D

Je trouve quand même bizarre que personne ne rappelle que les deux jeunes étaient SANS casque ! Bordel ! Arrêtez de vous la péter et foutez un bon dieu de casque !

Écrit par : sylvain | 27/11/2007

Ces "djeunes" tombes dans le transformateurs en 2005 fuyaient tout de meme la police...
A propos de la "racaille", les medias ont censure les invectives de la foule (sale juif,etc) et ont egalement oublie que Sarko a repete le terme utilise par une habitante du cru en lui repondant.
Evidemment, il y a plus fin... mais la realite n'est pas aussi simple que ce que vous presentez.

Écrit par : Ludovic Windsor | 27/11/2007

Les commentaires sont fermés.