Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/01/2008

Une mauvaise année

Vite, vite: profitons que la grande conférence de presse de Nicolas Sarkozy, ce matin à l’Elysée, n’ait pas encore commencé pour essayer de placer autre chose. Avant que la grande parole élyséenne, tel un ectoplasme sournois et glouton, ne phagocyte irrémédiablement et pour toute la journée au moins toute autre actualité.

Et parlons culture. Ce sont des chiffres qui ont été publiés hier, et ils ne sont pas bons. Ils émanent du Centre national de la Cinématographie (CNC) et traitent de la fréquentation des salles obscures en France en 2007.

 

L’année écoulée n’a pas été bonne. Tous films confondus, on a enregistré 178,14 millions d'entrées en France, soit un recul de 5,6% par rapport à 2006. Ce repli s'explique avant tout par l'absence l’an dernier «de films français particulièrement porteurs», dixit la  Fédération nationale des cinémas français (FNCF). En 2006, en revanche, «Les Bronzés 3» avaient dopé les chiffres de fréquentation en s’assurant à lui seul 10 millions d’entrées. Les données de la FNCF invoquent également les grèves du mois de novembre (3 millions d'entrées en moins sur ce seul mois, dus aux difficultés de transports) et la météo clémente de l'automne, qui aurait moins poussé les gens vers les salles obscures (En même temps, ce dernier argument est bizarre puisque, à l’inverse, l’été 2007 ayant été historiquement pourri, les chiffres de fréquentation des cinémas auraient dû s’en ressentir positivement).

Autre mauvaise nouvelle, l’an dernier, les films français n’ont réalisé que 64,95 millions d'entrées  La part de marché des films hexagonaux a reculé de 44,6 % à 36,5 %. Les cinq premiers films du box-office français de 2007 sont d’ailleurs américains: ce sont les «Harry Potter», «Spider Man», «Pirate des Caraïbes», «Shrek» et autres «Ratatouille».

2008 sera sans doute meilleure que 2007 pour le cinéma français, grâce à la sortie prochaine d’«Astérix et les Jeux Olympiques»: en 2002, 14,6 millions de spectateurs avaient vu «Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre». Cette année donc, la quantité sera au rendez-vous. Et la qualité?

 

Une campagne de promotion historiquement massive vient en tout cas de débuter pour ce film en France. Autant vous prévenir: on va en prendre pour des semaines et on va frôler l’indigestion. Pas un média n’y échappera, pas un produit dérivé ne nous sera épargné, pas un aspect de la vie quotidienne ne sera touché par les Gaulois. Cela a d’ailleurs déjà commencé, a-t-on constaté l’autre jour, gare du Nord à Paris, où même les quais du Thalys ont été réquisitionnés pour servir la potion magique, jusqu’à l’écoeurement, au spectateur-consommateur.

Commentaires

(supprimé: hors sujet)

Écrit par : procureur général du peuple | 10/01/2008

Les commentaires sont fermés.