Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/01/2008

Une sanction

b8516897b3c1a818a581d3d6f6e6ffc4.jpgLe dernier «Astérix» est sorti en salles hier – cela n’a pas pu vous échapper, puisqu’il est projeté sur pas moins de 6000 écrans dans toute l’Europe. L’accueil critique de ce film est assez moyen, en France en tout cas. Les producteurs, qui y ont investi un pactole  (78 millions d’euros), n’apprécient que modérément le peu d’enthousiasme des journalistes. Parfois, dès lors, ils leur infligent des réprimandes.

 

 

C’est ce qui est arrivé à la radio d’information continue «France Info». Dans son billet diffusé hier (ici), la chroniqueuse cinéma de cette station a révélé avoir été victime d’une mesure de rétorsion de la part des producteurs d’«Astérix». A l’antenne, cela donnait ceci: «Vous n’entendrez sur France Info aucune interview des comédiens de ce film, nos entretiens de presse ayant été annulés simplement parce que nous avons, sur cette antenne, évoqué la déception de certains téléspectateurs à l’issue d’une avant-première ainsi que nos propres réserves sur la qualité de ce film».

 

 

Cet incident peut être lu de deux manières. Côté pile, assez déprimant: on peut s’interroger sur la liberté de ton dont jouissent et/ou que s’autorisent les critiques de cinéma face aux pressions du lobby des producteurs et des distributeurs. Côté face, plus neuf: il est assez rare que les journalistes portent à la connaissance de l’opinion les pressions dont ils estiment être l’objet dans leur travail quotidien. Dès lors, le simple fait que cette sanction ait été évoquée explicitement dans une radio de grande écoute est assez réjouissant, de même que la diffusion en boucle de ladite chronique pendant toute la journée.

Commentaires

SI j'en crois le libé de ce matin, france Info n'est ps un cas isolé; l'article explique : "Plusieurs rédactions (dont Libé) n’ont pu voir Astérix aux Jeux olympiques avant son arrivée massive en salle. Une avant-première glaciale pour les magazines mensuels mi-décembre expliquerait cette stratégie prudente. "

Autant dire qu'ils ont conscience d'avoir produit une daube :)

Écrit par : Vincent | 31/01/2008

L'image que donne les producteurs n'arrange pas le film.

Écrit par : Smdps | 01/02/2008

Les commentaires sont fermés.