Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/02/2008

Un grand classique

C’est un grand classique, une vieille règle électorale. Jamais l’étalage de «people» n’a suffi à assurer l’élection d’un homme politique. Mais jamais non plus un homme politique n’a réussi à se faire élire sans s’afficher avec des personnalités. Aussi, les élections municipales approchant à grand pas, les «people» sont omniprésents aux côtés des politiques, en ce moment.

Ainsi hier, Bertrand Delanoë a présenté les «Talents» qui le soutiennent dans son ambition d’être réélu. Il y en a tellement qu’on se demande si son adversaire Françoise Panafieu en trouvera encore. Aux côtés du maire de Paris, se tiennent en vrac des comédiens (Jeanne Moreau, Lambert Wilson, Anouk Aimée, Pierre Arditi, Francis Huster, Sylvie Testud, Nadine Trintignant, etc.), des chanteurs (bénabar, Marc Lavoine, Olivia Ruiz), des écrivains (Mazarine Pingeot, Samuel Benchetrit, Bernard Henri-Lévy, Jean Lacouture), des cinéastes (Costa-Gavras), des stylistes (Agnès B, Isabelle Marant) ou des sportifs (Vikash Dhorasoo, Fabien Galthié). Pas de surprise donc, ici. En gros, il s’agit invariablement de ces mêmes personnalités du show-bizz parisien plus ou moins étiquetées à gauche  – la gauche-caviar du café de Flore, raille l’UMP – que le PS ressort à chaque élection, qui avaient soutenu Ségolène Royal aux dernières présidentielles, avant elle Lionel Jospin en 2002, etc., etc.

Une sensation, tout de même, sous la forme d’une transfuge venue de la droite. Line Renaud figure en effet dans le comité de soutien du maire socialiste. Or, jusqu’à présent, à chaque élection, cette amie proche de Jacques Chirac avait soutenu mordicus la droite. Mais elle ne votera donc pas pour la candidate sarkozyste à l’Hôtel de Ville. Qui sait, en mesure de rétorsion Françoise de Panafieu sortira-t-elle bientôt des «people» de gauche de son chapeau?

PS: Abondance aussi de «people» mais sur les listes électorales, carrément. La dernière annoncée en date était, hier, l’animatrice de télé Sophie Favier sur une liste dissidente de droite à Neuilly. Candidats aussi, à droite, le comédien Bernard Menez (à Paris), les anciennes animatrices de télé Danièle Gilbert (Châtellerault) et Denise Fabre (Nice), l’ex-tennisman Henri Leconte (Neuilly), l’entraîneur de foot Guy Roux (en Bourgogne), le journaliste sportif Henri Sannier (en Picardie), le navigateur Gérard D’Abbovile (Paris) ou même le magicien Gérard Majax (Paris). A gauche, briguent les suffrages des électeurs des personnalités comme les comédiens Philipe Torreton (Paris) et  Sophie Duez (Nice) ou l’humoriste Marc Jolivet (à Paris, pour les Verts).

Commentaires

Erreur: Leconte est candidat chez le délinquant Balkany, à Levallois.
Balkany lui a donné un appart. en HLM de luxe.

Écrit par : Cordouan | 19/02/2008

Le jour où les journalistes arrêteront de nous faire ce genre d'étalage et recommenceront à faire leur vrai métier, on arrêtera de nous emmerder avec les "people".

Écrit par : sylvain | 21/02/2008

bigre :Line Renaud, Jeanne Moreau et Jean Lacouture. C'est y pas beau toute cette jeunesse ?

Écrit par : KeyserSoese | 26/02/2008

Cuand on sait que B Delanoe a fait beaucoup de cadeaux...
Quoi qu'il en coute au budget de la ville, on est pas étonné.. Même des creche réservée à des enfants
selon leur appartenance religieuse...
Pour un défenseur de la laicité!
Toutes les voix sont bonnes à prendre...
Et silence radio en plus....

Écrit par : F et N de S | 26/02/2008

Les commentaires sont fermés.