Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/06/2008

Une énigme

98a9ed61c4d51decf69e52945b4ed77e.jpg«Remontons les siècles. Cherchez l'origine d'avant et vous obtiendrez les quatre éléments qui composent l'endroit où la pensée d'Empédocle s'est possiblement arrêtée. Quel est le nom de cet endroit?»

 

Ce salmigondis n’a pas surgi de notre cerveau mal réveillé. C’est l’énoncé de la très officielle énigme qui vient d’être dévoilée par la mairie de Paris. Cette énigme sert de préambule à la troisième grande chasse au trésor qui se déroulera début juillet dans la capitale. Trouver la réponse à cette question obscure donne la possibilité de gagner une nuit d’hôtel à Paris le 5 juillet prochain.

 

Ce jour, comme chaque été, la chasse au trésor réunira des milliers de participants dans la capitale – 15.000 l’an dernier. Seuls ou par équipe, ces aventuriers urbains, dont beaucoup de touristes étrangers de passage ici, arpenteront pendant toute une journée le Paris «mystérieux et envoûtant» (bigre) à la recherche d’indices leur permettant de mettre la main sur le fameux trésor. L’aventure se déroulera majoritairement dans «des lieux insolites souvent méconnus: jardins cachés, ruelles étroites ou autres passages secrets». Ce sera l’occasion pour les participants à la fois de découvrir un Paris (un peu) hors des sentiers battus (*) et, tout en cherchant à se faire aider pour trouver les indices, de faire connaissance avec les Parisiens: «commerçants, artisans, artistes ou associations de quartiers». C’est d’ailleurs l’objectif affiché de ce «tourisme participatif et interactif».

 

La mairie aurait dû, dans cette liste d’interlocuteurs, ranger les concierges, gardiens et gardiennes d’immeubles. En effet, ce sont des auxiliaires indispensables à toute chasse au trésor digne de ce nom. Ce sont aussi de valeureuses mémoires vivantes de Paris qui d’année en année, hélas, tendent à disparaître, les digicodes remplaçant de plus en plus souvent les concierges arrivés à la retraite.

4a4f3832688b97220cfca3ed532653be.jpgPas toujours d’un abord très commode, les concierges parisiens: on prévient charitablement les futurs chasseurs non parisiens. Le plus souvent charmants en fait, quand on les connaît bien. Mais aussi et surtout défenseurs très consciencieux de leurs domaines, auxquels dès lors les intrus ne peuvent espérer avoir accès qu’à force de patience, de persuasion et d’amabilités. A la maison, on le vit chaque été, à chaque chasse au trésor, et c’est toujours assez drôle: la vieille gardienne (au compteur plus de 40 ans de bons et loyaux services) passe sa journée complètement affolée à courir après d’innocents chercheurs de trésor invariablement pris pour «des voleurs»

(*) Parcours intégralement accessible aux personnes à mobilité réduite: un bon point pour la mairie.

Les commentaires sont fermés.