Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/06/2008

Une étoile

620cee73eef70ca9a08f353f5e8777c5.jpgRévolution (de velours, comme il se doit) dans le monde feutré des palaces. La nouvelle ne concernera sans doute que peu de lecteurs de ce blog, dans leur vie quotidienne. Car qui donc de normalement constitué peut se permettre de passer la nuit dans une chambre d’hôtel à 730 euros (le premier prix au «Ritz» de Paris: on a vérifié ce matin)? Mais enfin, on la donne quand même. Les palaces de France vont enfin avoir leur cinquième étoile: le ministre français du Tourisme l’a confirmé hier.

 

Jusqu’à présent, l’Hexagone faisait exception dans le paysage touristique international. En effet, la limite la plus haute du classement hôtelier y est fixée à «4 étoiles luxe», alors que dans la plupart des pays, elle est de 5 étoiles. Cette incongruité explique pourquoi un Sofitel à Bangkok est cinq fois étoilé alors que le même à Paris ne l’est pas. Les touristes étrangers s’y perdaient; on va donc remédier à cela et du coup rendre l’offre hôtelière hexagonale plus lisible.

 

Autre décision, concernant quantitativement plus de monde, annoncée aux Assises nationales du tourisme, qui se déroulent en ce moment à Paris: un fonds d'investissement doté de 8 milliards d’euros va être mis en place pour la rénovation des hôtels en France. Ce n’est pas du luxe, au propre comme au figuré. En effet, sur 18.000 hôtels classés que compte ce pays, 5.000 sont considérés comme vétustes. Ces établissements sont pour l’essentiel situés dans les zones les moins touristiques du pays, et leur construction remonte pour la plupart aux années 80. C’est d’ailleurs de cette époque (1986, pour être précis) que date le système de classification hôtelière en vigueur en France. C’est la raison pour laquelle lui aussi va être remis au goût du jour. Certains critères, en effet, sont complètement dépassés. Ainsi, le fait par exemple d’avoir une cabine téléphonique dans le hall de l’hôtel est pris en compte pour l’attribution de la deuxième étoile. A l’heure du portable et du Wifi, c’est un brin désuet.

 

Tiens, parlant tourisme, les résultats d’une étude à nouveau catastrophiques pour la France sont tombés dernièrement. Menée par un grand nom du voyage en ligne, elle a porté sur les habitudes et les comportements des voyageurs en vacances. Quelque 4.000 hôteliers dans le monde entier ont été interrogés sur la nationalité des touristes qu’ils préfèrent, en fonction de critères comme le savoir-vivre, la politesse, la connaissance des langues étrangères ou la curiosité pour la vie locale. Comme en 2007, les Français terminent bons derniers du classement européen. Parce qu’ils passent leurs journées à se plaindre, parce que la politesse leur fait souvent défaut, ou parce que ce sont les plus réfractaires aux langues étrangères.

Commentaires

Il est également indiqué dans l'étude que notre avarice est certainement en cause dans ces jugement fait par les hoteliers...le français, sachant comme on tond les touristes en voyage, refuse cela quand il y est lui-même, ne paye pas les attrape-touristes et se monte tout aussi critique que dans l'hexagone.

Pour le refus de la langue étrangère, c'est un peu triste vu comme nous apprécions que les touristes étrangers en France parlent quelques mots de français.

Par ailleurs, on apprend que les meilleurs touristes pour les hoteliers sont les japonais, qui claquent des fortunes en tombant dans tous les pièges, et qui en plus ne l'ouvrent jamais pour se plaindre. Pas de honte que la France soit mal classée, quand on voit les critères...cette étude en dit autant sur l'hotellerie que sur les touristes voyageurs...

Écrit par : Moktarama | 19/06/2008

Disons que certains pays disent plutot : "Chouette des touristes"
Et la France : "Pff, encore des touristes"

Tout est dit :)

Écrit par : sylvain | 20/06/2008

Les commentaires sont fermés.