Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/06/2008

Une plaie (encore)

Deux millions de rats – autant que d’habitants – à Paris, rappelait-on l’autre jour (ici). Le fléau frappe même les plus beaux quartiers. Et il peut être à l’origine de mouvements sociaux.

Ainsi ce week-end, dans le très chic sixième arrondissement, les indésirables rongeurs ont motivé un arrêt de travail. Les employés du McDonald’s de la rue de Rennes – le troisième plus grand McDo de la région parisienne après celui de Disneyland et celui des Champs – ont cessé le travail samedi. Ils ont manifesté devant les portes du restaurant pour dissuader les clients d’y entrer vu les «conditions d’hygiène déplorables» y régnant. Et ont distribué des tracts disant «Stop aux cafards et aux souris». La direction de l’établissement a reconnu être confrontée en ce moment à «une recrudescence des nuisibles rue de Rennes». Et a assuré avoir fait renforcer les traitements et contrôles sanitaires. Les grévistes – qui comme leurs collègues du McDo de Tolbiac (dans le treizième) réclament aussi  «des conditions de travail respectables» en termes de carrière et de salaire – ont été tellement peu convaincus par ces explications qu’ils se croiseront probablement à nouveau les bras samedi prochain.  

Ils racontent notamment qu’il leur arrive de trouver des cafards dans les machines à boissons et des souris en train de grignoter des hamburgers. Cela donne envie.

Commentaires

J'en ignore la raison, mais l'histoire de rats qui envahissent Paris me fait penser à "Maus" d'Art Spiegelman. Une campagne est en cours pour sensibiliser les Bruxellois sur la prolifération des cafards.

Les rats permettent de faire disparaître 50% des ordures : "les rats de ville jouent un rôle important dans le traitement des déchets humains. Sans les rats, les égouts et canalisations seraient tout le temps bouchés. À Paris, les rats dévorent ainsi près de 800 tonnes d'ordures par jour[6]. L'Homme et le rat sont donc en mutualisme : un état proche de la symbiose mais où chacun des deux êtres pourraient survivre sans l'autre (au prix cependant d’adaptations importantes)."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mus_decumanus#Alimentation

Écrit par : Annie | 24/06/2008

Sans parler que les rats ont un patrimoine génétique proche du notre à 90% :)

Écrit par : sylvain | 24/06/2008

Les commentaires sont fermés.