Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/09/2008

Une horreur

«La Fête du Bois», c’est l’événement festif de la banlieue ouest de Paris, en ce moment. Rien que le week-end dernier, pour son ouverture, une centaine de milliers de personnes ont accouru à la grande fête foraine annuelle du Bois de Boulogne.  Des centaines de milliers d’autres visiteurs y sont attendus d’ici à la clôture des réjouissances, le 19 octobre.

Mais au-delà des manèges, de la grande roue, des stands de tir à la carabine ou des échoppes de barbapapas ou de pommes d’amour, il y a une attraction que les visiteurs ne verront pas: «La chaise électrique». En effet, elle a été interdite par la préfecture de police.

Cette attraction, issue d’on ne sait trop quel cerveau particulièrement malade, représente un simulacre d’exécution très réaliste et pour tout dire assez horrible – voir la vidéo ci-dessous, qu’on trouvée classée à la rubrique… «Comédie et humour» de Dailymotion. Un mannequin grandeur nature, sanglé en position assise sur ce qui est présenté comme une chaise électrique, est pris de violentes convulsions, pousse des hurlements de douleur, est littéralement grillé sur sa chaise (de la fumée s’échappant de ses chaussures), puis, terrassé par l’électricité, succombe en s’affaissant sous les éclats de rires présumés de la foule.

L'attraction foraine de la chaise électrique
envoyé par JAKYQUETTE

 

 

Une attraction du meilleur goût donc, en général et en particulier à quelques jours de la Journée mondiale contre la peine de mort. «La chaise électrique» avait déjà été interdite dans plusieurs foires du pays; elle a subi le même sort à Paris. En plein accord avec la mairie, la préfecture de police a ordonné au forain qui la détient de ne pas l’exhiber. Selon elle, cette attraction, par son caractère violent et réaliste, aurait pu heurter la sensibilité du public, du jeune public particulièrement.

Le ministère de l’Intérieur a également considéré que, la peine capitale étant interdite en France, elle ne saurait être présentée dans ce pays comme un motif d’amusement. L’UMP a applaudi à cette décision: «On ne joue pas avec la mort. On ne joue pas avec la peine de mort», a justifié le porte-parole du grand parti sarkozyste – qui, rappelons-le au passage, compte tout de même encore en son sein une kyrielle de parlementaires faborables au rétablissement de la peine capitale.

En aucun cas donc, la peine de mort ne doit apparaître sous les traits du divertissement. Parfait. On se demande, du coup, ce que vont devenir toutes ces séries policières américaines que diffuse à longueur de soirées la télé française. Ces «Medium», «Les Experts» et autres «New York Police Judiciaire». Dont le scénario favori passe la plupart du temps par l’envoi du coupable à la chaise électrique, une peine souvent amplement justifiée par d’interminables tirades de procureurs ou de policiers. Ce qui, du coup, fait chaque fois de ces anodins divertissements des plaidoyers politiquement très nauséeux en faveur de la peine capitale.

Commentaires

Interdisons alors les spectacles de magie ou on scie une personne en deux.


Dicton français : La guillotine, t'as le droit. Faire américain, non

Écrit par : sylvain | 05/09/2008

Les commentaires sont fermés.