Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/10/2008

Un refrain

Dans tout ce tumulte suscité hier par cette histoire de «Marseillaise» sifflée au Stade de France, on était plutôt d’accord avec ceux qui trouvaient que Lââm n’avait pas manqué de cran, mardi soir. La chanteuse avait été prévenue que l’hymne national qu’elle interpréterait risquait d’être sifflé par la foule. Elle ne s’est pas débinée pour autant. Et ne s’est pas laissée démonter lorsque, en effet, elle a été chahutée. Cela dit, et au-delà de cela, mardi soir, devant notre télé, en l’entendant et en la voyant chanter, on s’est tout de même demandé si elle n’avait pas commis une grosse faute de goût.

 

Lââm, en effet, a cru bon de faire des effets de voix et des vocalises sur la dernière strophe du refrain de «La Marseillaise». Sur le passage fameux et si controversé de l’hymne national qui appelle à ce «qu’un sang impur abreuve (les) sillons» de la France. On n’est pas sûr que c’était forcément une bonne idée d’insister à ce point vocalement sur ces quelques mots.

 

Alors, évidemment, il faut replacer les choses dans leur contexte historique. Lorsqu’il composa «La Marseillaise», Rouget de Lisle (1760-1836) écrivit forcément un hymne, comme tout hymne d’ailleurs, par nature cocardier, nationaliste, voire carrément guerrier, puisque son but originel était de galvaniser les foules. Mais enfin, trois siècles plus tard, en ces temps d’exaltation de l’«identité nationale» en France et de boucheries menées en Europe même au nom de la purification ethnique, cette stigmatisation de l’impureté sanguine fait tout de même assez froid dans le dos.

 

Du coup, a resurgi hier l’idée de modifier les paroles de ce refrain. Ainsi, le journaliste et écrivain François de Closets a dit sa «honte que ce pays n’ait pas encore modifié les paroles de son hymne national». Selon lui, c’est d’ailleurs «la stupidité» insigne de ce passage du refrain sur le sang des sillons qui a poussé des générations entières d’écoliers à le tourner en dérison en le ponctuant de la rime: «queue de cochon!».

 

En tout cas, si d’aventure les Français devaient un jour se pencher sur les paroles de leur hymne national, on ne saurait trop leur conseiller d’aller au-delà de ces fameux sillons. Et de relire attentivement la version longue de «La Marseillaise» (ici). Y sont notamment dénoncées les «cohortes étrangères» qui «feraient la loi dans nos foyers».

 

Ces termes si connotés de «cohortes» (ou de «hordes») d’étrangers sont vociférés en boucle à la tribune de tous les meetings de Jean-Marie Le Pen ou de Philippe de Villiers et applaudis à tout rompre par des foules racistes et xénophobes en délire. Du coup, ce n’est pas manquer de respect à «La Marseillaise» que de poser la question: des exhortations aussi haineuses ont-elles vraiment leur place dans cet hymne? – hymne qui plus est d’un pays se proclamant  urbi et orbi comme la patrie des droits de l’homme.

Commentaires

A mon avis, ce n'est pas à cause des paroles belliqueuses que la Marseillaise a été sifflée lors du match.

Je suis d'accord sur la nécessité de changer les paroles guerrières et complètement anachroniques de l'hymne national.

Cependant, même si seule la version instrumentale était jouée dans les stades, cela n'empêcherait pas les p'tits cons de la siffler.

Un auditeur s'est exprimé sur la radio Europe 1 hier; Marocain, il avait assisté aux "sifflets" du match France Maroc de l'année dernière. Il racontait que les Marocains "du Maroc" non seulement ne sifflaient pas la Marseillaise, mais la chantaient. Les "siffleurs" étaient en fait des Marocains de France, élevés en France par l'école publique française.. Ecole qui a complètement délaissé les valeurs jugées par elle de "réacs" et promu des valeurs dites "progressistes" qui amènent ce que nous voyons partout en ce moment. Et les parents déboussolés qui s'en remettent aux "éducateurs" et aux pédagoques à la noix qui jugent que de toute façon, la simple courtoisie est déjà une valeur ringarde...

Écrit par : thalyssette | 16/10/2008

Bonjour

J'ai été convié à voir ce match par le père d'une amie tunisienne... Et je peux vous dire qu'ils ont blémi quand les sifflets ont retenti et m'ont présenté leur excuses.. que j'ai refusé parce qu'ils y sont pour rien (je leur expliqué.. suis pas bête non plus :p )

Pour les sifflets, c'est inacceptable, quelque soit l'excuse (et je ne vous parle même pas des paroles de Marie George Buffet qui leur donnerai presque une médaille) Les allemands et les anglais nous en ont mis plein la tronche (et vice versa) et ce n'est pas pour autant qu'on siffle Das Lied der Deutschen ou God save the Queen.

Quant à changer les paroles de la Marseillaise, c'est n'importe quoi.
Thalysette nous dit que les paroles sont anachroniques.
Anachronique? C'était à peine, il y a 220 ans, ce n'est rien, même si le monde a bien changé, je l'accorde.
N'oublions pas que ces paroles datent de la révolution, qui a permis à une grande république d'Europe, alors dirigée par les monarchies, d'éclore.

La Marseille est trop guerrière? : La France s'est construite dans le sang et la mort de nos aïeux. On a pas planté un joli drapeau en se disant : vala, c'est la France.
La France connait depuis 60 ans, sa plus grande période sans guerre. Cela veut dire que la génération de mes parents ne l'ont pas connu. Je ne l'ai pas connu et j'espère, mes enfants ne la connaitront pas. On est bien au chaud avec nos culs dans nos sièges mais c'est la première fois que deux générations d'affiliés ne vont pas au combat.


PS : vous vous doutez bien que j'allais réagir :p

Écrit par : sylvain | 16/10/2008

Laam a certes eu du courage, après je ne suis pas fan de la version chantée "mode Mireille Mathieu" , la version instrumentale me semble amplement suffisante. Pour ce qui est des sifflets, ce n'est ni la première fois ni la dernière fois que ça arrive, et pas besoin de jouer contre les pays du maghreb pour cela, ça marche tout aussi bien avec des israëliens, des bretons ou des corses. La foule ne se caractérisera jamais par son intelligence.

Pour ce qui est de la Marseillaise, oui c'est un hymne guerrier, mais c'est surtout un hymne historique, qui rappelle que la révolution s'est faite avec du sang, de la sueur et des larmes ; à une époque où la jeune république devait se battre contre l'Europe monarchiste coalisée - sans compter la noblesse française. Les français républicains ne pouvaient compter que sur eux-mêmes (contrairement aux autres pays dont les armées étaient massivement composées de mercenaires) pour défendre ce qu'ils essayaient de créer. Alors, oui, les "étrangers" de l'hymne sont conspués, m'enfin faut quand même être sérieusement neuneu (ou adorer pervertir l'histoire, cf. le FN) pour mettre ça en parallèle avec aujourd'hui.

Donc non, pas de modifications pour la Marseillaise. Pas une ligne. Ayons un peu le sens de l'histoire.

Écrit par : Moktarama | 16/10/2008

et il y a eu un match de foot après??
j'aurais bien aimé savoir mais je ne sais pas où trouver le résultat!! tout çà pour un concours de sifflets.

et changer les paroles de la Marseillaise çà n'est pas renier l'Histoire mais c'est s'adapter à notre époque et d'ailleurs à-t-on besoin d'un hymne??
je me sens citoyen du monde et çà fait des années que cette Marseillaise me glace les sangs

Écrit par : michel | 16/10/2008

Les commentaires sont fermés.