Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/02/2009

Un retour

bébémalade.jpgDes médecins avaient tiré la sonnette d’alarme, il y a plusieurs mois déjà. Ils n’ont été que peu écoutés. Et pourtant, ils avaient raison; on s’en aperçoit maintenant. Une vieille maladie est en train de faire son retour en France: la rougeole. L’Institut de veille sanitaire (InVS) note que la «circulation active» de ce virus dans ce pays «s’est intensifiée depuis octobre». Et à présent, cette maladie gagne Paris. Pour preuve, la semaine dernière, une vingtaine de cas ont été détectés dans deux écoles des Hauts de Seine et des Yvelines (banlieue ouest de la capitale). Fin janvier déjà, en Haute-Savoie, une collégienne de 12 ans était décédée de cette maladie.

 

Car en effet, au-delà des fameuses plaques rouges qu’elle occasionne, et outre le fait qu’elle est extrêmement contagieuse, la rougeole n’est pas une maladie anodine. Mal diagnostiquée et/ou soignée, elle peut dégénérer en pneumonie ou en encéphalite, a fortiori chez les nourrissons, les ados, les personnes immunodéprimées ou les femmes enceintes. Selon les chiffres officiels, 566 cas de rougeole ont été déclarés en France l’an dernier. C’est plus de dix fois plus qu’en 2006 et en 2007 (44 et 40 cas respectivement). Ces cas se répartissent dans 66 départements, ce qui veut dire en gros que les deux tiers de la France métropolitaine sont touchés par l’épidémie.

 

89 % des personnes frappées par la rougeole l’an dernier n’avaient pas été vaccinées. En France, en effet, la vaccination contre cette affection virale, si elle fortement recommandée et largement appliquée, n’en reste pas moins facultative. Or, note l’InVS, malgré les actions de sensibilisation menées par les Ddass (Directions départementales des affaires sanitaires et sociales), «les données épidémiologiques récentes montrent qu’en France, il existe des communautés d’enfants et d’adolescents insuffisamment vaccinés qui sont propices à la survenue de foyers épidémiques, avec un risque de transmission potentielle à des personnes à risque de rougeole grave».

Commentaires

J'entends encore nos grands politiciens : Plus besoin du vaccin, la maladie n'existe plus....

Écrit par : sylvain | 11/02/2009

Les commentaires sont fermés.