Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/04/2009

Un préféré

A la veille de ce week-end de Pâques, c’est le moment où jamais d’évoquer le sujet: le chocolat. Et le chocolat belge, en prime! Ces derniers temps, en effet, les chroniqueurs gastronomico-mondains français en ont beaucoup parlé: l’ouverture d’une nouvelle boutique de Pierre Marcolini à Paris.

 

Depuis plusieurs années déjà, ce chocolatier belge est présent rive gauche, à Saint-Germain des Prés: rue de Seine plus précisément. Cette fois, il vient de franchir le fleuve et d’ouvrir un magasin rive droite: rue Scribe (facile à trouver: c’est celle qui jouxte l’Opéra Garnier). D’après les échos qu’on en a eus, ce nouvel endroit est «superbe». Dans son «design minimaliste, les chocolats sont mis en scène comme des bijoux». Particulièrement remarquée en ce moment est la création de Marcolini intitulée «L’Oeuf et les Oreilles». Il s’agit d’œufs de Pâques assez rigolos car surmontés de grandes oreilles également en chocolat, conçues pour pointer dans l’herbe de manière à ce que ces œufs soient plus aisément trouvables par les enfants qui, à cette époque, partent à la chasse au chocolat dans les jardins.

 

On doit bien l’avouer, au risque de consterner les lecteurs belges: on n’a jamais, au grand jamais, mangé de chocolats Marcolini. Quand on vivait à Bruxelles (cela commence à faire un certain nombre d’années), on n’a pas le souvenir que ce chocolatier y avait déjà percé. Et depuis qu’on habite Paris, on ne cesse d’entendre parler de ce créateur belge paraît-il si doué, mais on n’a jamais eu l’occasion d’y goûter.

 

Peut-être profitera-t-on de ce long week-end pour faire un saut rue Scribe. Ne serait-ce que pour vérifier si notre préféré de toujours, parmi les chocolats belges dispos à Paris, demeure indétrôné: le ‘Dolfin’ noir aux baies roses.

 

Ce chocolat-là, à notre humble avis, est une merveille. Mais il n’est pas si facile que cela à trouver à Paris. Un des rares endroits de la capitale où on est toujours sûr de pouvoir l’acheter, c’est la légendaire «Grande épicerie» du «Bon Marché», rue de Sèvres: dans le septième arrondissement, entre le jardin du Luxembourg et les Invalides. Un quartier très snob et un grand magasin affreusement cher, mais aussi et surtout, et depuis des décennies, un temple parisien de l’épicerie fine et du bon goût. Chaque fois qu’on y va, malgré toutes nos bonnes résolutions, on ne résiste pas et on en revient les bras chargés de paquets remplis de tas de choses merveilleusement appétissantes.

 

Beaucoup plus modestement, et pour conclure sur le chocolat belge, un ‘Côte d’or’ labellisé ‘NOUVEAU’ en grandes lettres capitales sur son emballage a fait son apparition, ces derniers temps, dans les supermarchés de quartier à Paris. Il existe peut-être depuis des lustres à Bruxelles, mais, ici en tout cas, il vient de débarquer dans les rayons. Noir, citron & gingembre. Cela ne vaut pas notre préféré noir et rose, mais ce n’est pas mal du tout.

 

 

 

PS: A l’attention des mauvaises langues toujours promptes à casser du journaliste: cette note n’est pas du publireportage mais du rédactionnel 100% informatif et désintéressé. Elle a été rédigée par pur souci de coller à l’actualité pascale et parisienne, et non parce que son auteur aurait préalablement été gavé à l’œil de kilos de chocolats offerts par les services de com’ des marques citées dans cet articulet ;-)

Commentaires

depuis presque 3 semaines, des étudiants, des citoyens, des chercheurs, des universitaires, des retraités ... tournent place de l'hôtel de ville pour protester contre les lois sakozystes.

Vous avez parlé de la FNAC Bastille.
Sommes-nous moins importants ?

Les folles de la place de Mai ... Les bouffons de la place de Grève ... NON, les Citoyens de l'Hôtel de Ville

L'autre jour, un vieux monsieur de 99 ans, ancien ouvrier tournait pour soutenir les acquis la République ... Le saviez-vous?
Allez voir la ronde des obstinés qui s'enroule 24H/24 !!!!
Et parlez-en!

Écrit par : annick | 13/04/2009

Zut j'arrive sur ce billet avec trois métros de retard vu qu'il date de plus d'un mois... mais au mot de "chocolat" j'ai les oreilles qui se dressent !
Goûtez Marcolini si vous en avez l'occasion, car c'est vraiment très très bon. Je ne sais pas depuis combien de temps vous êtes en France, mais moi quand j'ai fait le chemin inverse (partie de Paris pour m'installer à Bruxelles, en 1998) ce chocolatier était déjà présent dans la capitale belge, et m'a réconciliée avec le chocolat belge, dont les représentants étaient plutôt des trucs lourds, gras, sans finesse, d'énormes bouchées bourrées de sucre, je ne dis pas les noms vous les connaissez, hélas comme tout le monde.
La différence entre Marcolini Bruxelles et Paris, c'est le prix. En effet, il y a une différence de TVA sur le chocolat en France et en Belgique, d'où les prix belges plus avantageux même pour le haut de gamme.
Sinon, essayez Jean Paul Hévin , ou bien "la maison du chocolat", c'est divin.
D'accord pour le Bon Marché, j'adore ce magasin :-) :-)

Écrit par : thalyssette | 11/05/2009

Les commentaires sont fermés.