Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/08/2009

Un accoutrement

enveloàparis.jpgC’est la dernière mode à Paris quand il y fait très chaud: faire du vélo, et du Vélib’ en particulier, … torse nu! On a beaucoup vu cela dans la capitale, cet été. Des corps trempés de sueur haletant sur les pistes cyclables. Des chairs rougeaudes, et le plus souvent molles, profitant des temps d’attente aux feux rouges pour s’éponger. Des vélibeurs se mettant à l’aise aux stations avant d’enfourcher leur bécane et de partir, à demi nus et visiblement radieux, à la découverte de la Ville lumière.

 

Des hommes, exclusivement. On n’a jamais vu de femmes pédaler en haut de bikini dans les rues de Paris. Des touristes peu au fait des habitudes vestimentaires de la capitale? Ou des autochtones ayant oublié la proverbiale élégance parisienne? On ne sait pas trop. Mais, en tout cas, c’était flagrant au mois d’août, ici: le vélo à Paris désormais, quand il fait chaud, cela se fait torse nu.

 

Alors, bon, on l’avoue, nous même cet été, en soirée après des journées particulièrement torrides, au Bois de Vincennes en train de faire de la course à pied, on n’a pas toujours résisté au plaisir (réel) de courir torse nu. Mais uniquement quand on foulait les allées du fin fond du Bois, là où ne croise guère que d’autres coureurs ayant pareillement laissé tomber le tee-shirt. Par contre, en fin d’entraînement, dès qu’on se rapprochait de Paris, qu’on croisait à nouveau voitures, promeneurs, familles et autres pique-niqueurs, on se rhabillait illico.

 

Il ne nous viendrait jamais à l’idée de courir torse nu sur la Promenade plantée. Comme on ne ferait jamais de vélo dans la même tenue sur les Champs-Elysées. Comme on ne ferait jamais du shopping torse nu dans les boutiques du Marais.

 

Il y a quelques étés, on s’en souvient bien, on avait levé les yeux au ciel lorsque l’une ou l’autre municipalité de stations balnéaires du Midi méditerranéen s’était distinguée en interdisant par arrêté aux estivants de déambuler torses nus en dehors du strict espace de la plage. Levé les yeux au ciel car, même si on n’a jamais été du genre à prendre un verre à moitié à poil en terrasse, on avait tout de même trouvé ces réglements un peu exagérés. Cet été à Paris, on y a repensé en voyant tous ces vélibeurs torses nus. Ont-ils été rappelés à l’ordre par les pandores? Cela n’en avait pas l’air, en tout cas. Et on ne le souhaiterait pas spécialement: le bon sens et le savoir-vivre ne doivent-ils pas primer sur la répression?

 

Il n’empêche, cet été, en contemplant cet étalage jovial de chairs dans les rues de notre belle capitale, on doit le reconnaître: on était assez effaré. Deviendrait-on (un peu) coincé? 

Commentaires

Rares sont les élégants à vélo. Il est vrai que le casque et les vêtements de cyclistes manquent de charme. Le dandy se contente de pinces à vélo.
Quant aux torses nus des journées estivales, que dire? On admire les éphèbes, on déplore les autres, c'est injuste. Non à l'étalage de chairs en ville, tous genres confondus. On n'ira pas jusqu'à pétitionner.

Écrit par : Tania | 25/08/2009

Gare à la chute et aux conséquences...

Écrit par : sylvain | 26/08/2009

Où donc et quand les avez-vous vu ? Cycliste parisien depuis de nombreuses années, je n'ai pas quitté Paris de tout l'été, y ai beaucoup circulé dans divers quartiers et n'ai pas vu un seul specimen de ce que vous présentez comme une mode !?! Pas d'écho non plus à lire dans "le Parisien" ni à écouter sur France-Bleu IdF ou France 3 IdF, lus et écoutés régulièrement. Mystère.

(Réponse BDL: Une chose vue, une anecdote de la vie courante donc, pour exister, ne doit pas forcément être relatée dans et par tous les médias. Heureusement, d'ailleurs: cette uniformisation de contenu serait très ennuyeuse. Sinon, pour répondre à la question, on a notamment beaucoup vu ces chers Vélibeurs torses nus le long du boulevard Richard Lenoir et sur les rives du canal Saint-Martin, lors de ces quelques jours aux alentours de la mi-août où il a fait particulièrement torride ici. Evidemment, comme, depuis, la température a dégringolé, l'engouement pour cet accoutrement n'est plus très flagrant aujourd'hui...)

Écrit par : Abel (+ réponse BDL) | 27/08/2009

Personnellement, j'évite de me mettre torse nu dans certaines allées au fin fond du bois :-)

êtes-vous sur que ces personnes faisaient bien du jogging ? Et vous même ?

Écrit par : Jiemji | 27/08/2009

Les commentaires sont fermés.