Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/08/2009

Un conseil

Un petit conseil, pour bien terminer la semaine. Si vous vivez à Paris ou si vous êtes passé dans cette ville récemment, inspectez le contenu de votre porte-monnaie. En effet, la capitale française semble être la proie, ces derniers temps, de… faux-monnayeurs!

 

Pour preuve, pour la deuxième fois cet été, en plein Paris, on vient de se faire refiler une fausse pièce de 2€. Et la dernière fois qu’on a essayé de l’utiliser, en toute bonne foi précisons-le – on n’avait pas remarqué qu’on s’était fait avoir – , le commerçant qui nous l’a refusée nous a assuré que, ces dernières semaines, il avait vu des tas de fausses pièces de ce type. Du coup, désormais, il inspecte scrupuleusement la monnaie avec laquelle ses clients le paient. En outre, depuis que, ces derniers jours, on a un peu raconté notre mésaventure autour de nous, on est tombé sur plusieurs personnes, habitant à Paris également, à qui on avait fait exactement le même coup ou qui en avaient entendu parler (*).

 

Ladite fausse pièce de 2€ qui nous a trompé est censée avoir été émise en Italie. Elle est très légèrement plus mince et donc plus légère que les vraies pièces de 2€. Et les variations de couleur entre le cœur de la pièce et la couronne entourant ce cœur ne sont pas parfaites. Les vraies pièces de 2€ sont jaunies en leur centre, leur couronne étant blanche. Les fausses pièces, elles, sont moins bien jaunies en leur cœur.

 

Que faire quand on se retrouve avec de fausses pièces? Pour avoir la réponse à cette question (ici), il faut un peu chercher, sur le site web de la Banque de France – qui pourrait tout de même rendre plus visibles ces infos de base. En vertu de l’article L162-2 du Code monétaire et financier, les fausses pièces sont à remettre à la Monnaie de Paris. Contre réception d’un reçu et non contre remboursement, il ne faut pas rêver: on n’est pas non plus au pays des Bisounours. L’article 442-7 du Code pénal punit de 7500€ d'amende le fait de remettre en circulation des fausses pièces ou billets «après en avoir découvert les vices», mais «en les tenant pour bons».

 

Risquer 7500 € d’amende pour récupérer 2€. Cela ne vaut pas trop le coup. On a donc peut-être bien fait, l’autre jour, de ne pas nous débarrasser de notre fausse pièce de 2€, comme l’idée nous a fugacement traversé l’esprit, en l’utilisant subrepticement dans un distributeur à coca-cola rencontré sur un quai de la station de métro «République». En même temps, l’aurait-on fait, qui l’aurait jamais vu/su?

 

 

(*) Remarquez que, si vous tapez «fausses pièces de 2€» sur Google France, comme on l'a fait ce matin, vous obtenez tout de même quelques centaines de milliers de résultats. Ce qui montre que le problème n’est pas si anecdotique que cela.

Commentaires

j'ai un ami à qui on a carrément refiler d'anciennes pièces de 500 lires à la place de pièces de 2 (ou un) euro.

Écrit par : Thierry | 31/08/2009

Les commentaires sont fermés.