Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/09/2009

Une coïncidence?

hotelambert.jpgL’Hôtel Lambert, c’est le feuilleton urbanistique de l’année à Paris; on en a déjà parlé dans ce blog (ici). C’est la querelle qui, dans la capitale, n’en finit plus d’alimenter la chronique et de nourrir les polémiques. Il est vrai qu’elle concerne un des plus beaux hôtels de maître du centre-ville. Un somptueux édifice du dix-septième siècle, qui plus est admirablement situé en bord de la Seine, à la proue de l’île Saint-Louis. Hier après-midi, la saga a de nouveau rebondi. En effet, statuant en référé, le tribunal administratif de Paris, qui avait été saisi par des défenseurs du patrimoine, a suspendu la décision du ministère de la Culture autorisant le nouveau propriétaire des lieux, le frère de l’émir du Qatar, à y effectuer des travaux d’aménagement somptuaires. Travaux qui, selon les défenseurs du patrimoine, effaceraient des pans entiers d'histoire.

 

Voilà un jugement qui a dû/pu/ faire grimacer les diplomates, au quai d’Orsay. Depuis le début de l’affaire, en effet, le ministère des Affaires étrangères est soupçonné par les opposants au projet d’avoir, en sous-main, fait pression sur le ministère de la Culture. Pour que celui-ci passe outre aux réticences de la ville de Paris et autorise les travaux. Histoire de ne pas froisser l’éminent émir, de ne pas risquer donc le moindre incident diplomatique, dès lors de conserver d’excellentes relations avec ce pays très petit mais si grand producteur d’or noir.

 

Coïncidence? Il y a quelques jours, jeudi dernier précisément, le Président Sarkozy recevait en audience au palais de l’Elysée le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du… Qatar, un proche de l’émir puisqu'il fait partie de la famille régnante. De source officielle, l’entretien a porté «sur les principaux dossiers de la relation bilatérale et sur les questions régionales».

 

On ne sait si, en aparté, les deux hommes ont également évoqué le fameux édifice de l’île Saint-Louis. Ce qui est probable, en tout cas, c’est que le climat de cet entretien au sommet aurait été un tantinet moins cordial si, par pure coïncidence à nouveau, il s’était déroulé ne serait-ce qu’une semaine plus tard.

Commentaires

heureusement que la presse dévoile et freine ce genre de manigance...

Écrit par : max | 16/09/2009

Les commentaires sont fermés.