Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/09/2009

Une inconscience?

On parlait l’autre jour, dans ce blog, des «barres métalliques du métro, empoignées chaque jour par les mains de millions de voyageurs, (qui) doivent être de véritables nids à microbes». Et bien, mea culpa, il semblerait qu’on avait tout faux. En effet, le même jour ou presque, lors d'une table ronde organisée à la Cité des sciences à Paris, un épidémiologiste paraît-il réputé, le Dr Antoine Flahault, a mis en garde contre les «peurs exagérées» de ce type. Et a assuré que le risque de contamination par le virus pandémique H1N1 était «extrêmement faible dans le métro». A l’en croire, la transmission du virus «a davantage de chances de se faire entre voisins de bureau, en famille ou à l'école» que dans les transports publics. Car toutes les récentes pandémies grippales ont montré que «la contamination survient à 20% dans les écoles, à 30% ou 40% chez soi, dans la famille».

 

En l’absence de plus amples explications, les patients en puissance que nous sommes tous sont priés de prendre cette assurance pour argent comptant, même si elle ressemble tout de même beaucoup à un argument d’autorité. Cela dit, les gens ne semblent pas exagérément effrayés par cette maladie. Selon un sondage Ifop réalisé les 17 et 18 septembre derniers, 68% des Français se déclarent «pas du tout inquiets» par la pandémie, contre 5% seulement s’avouant «tout-à-fait inquiets». Allez savoir pourquoi, à moins d’avancer d’emblée des considérations sexistes, l’inquiétude est plus forte chez les femmes (39%) que chez les hommes (30%). Confirmation ce matin dans «Le Parisien», via un autre sondage réalisé par l’institut CSA cette fois. Près de six Français sur dix (59%) ne seraient pas inquiets s’ils venaient à attraper la grippe A. Avec, ici encore, un taux d’inquiétude plus élevé (58%) noté chez les femmes au foyer.

 

Malgré donc les 27 morts de cette maladie recensés à ce jour en France, dont certains patients jeunes et en parfaite santé, l’opinion affiche une grande sérénité face à cette pandémie. Du coup, cette question  la question qui tue, en somme: les Français sont-ils totalement inconscients ou, au contraire, remarquablement raisonnables? L’avenir le dira.

 

 

PS: Sinon, depuis quelques jours dans notre quartier de Paris, et sans doute dans d'autres arrondissements aussi, on peut même acheter des solutions hydroalcooliques dans des commerces de proximité comme les kiosques à journaux, les bars-tabac, etc. On ne s'y est pas (encore?) résolu.

Commentaires

Bonjour,

En ce qui nous concerne, nous ne comprenons pas cette affirmation d'Antoine Flahault sur un taux de contamination prétendument "extrêmement faible" dans les transports en commun.

Voir, sur notre blog "La Science au XXI Siècle", les articles récents :

Grippe A/H1N1 : qui gagne de l'argent avec les masques de protection ? (I) et (II)

Grippe A/H1N1, épidémie et prévention (I) - (III)

Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/

Écrit par : Indépendance des Chercheurs | 28/09/2009

Les commentaires sont fermés.