Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/10/2009

Une «harmonie»

bigmac.jpgUn McDo au Louvre, suite. Depuis qu’on en a parlé, l’autre jour (ici), le prestigieux musée en a dit un peu plus sur ce projet qui ne fait pas l’unanimité. En réponse cette fois à nos confrères britanniques du «Daily Telegraph» – comme quoi, la presse étrangère s’intéresse visiblement à cette grande première culturelle et gastronomique. En fait, deux «stands» seront ouverts au Louvre: un  Mac café  et un Mc Do. Ils trouveront place dans un vaste «espace de restauration» de 2000 mètres carrés de surface, plus précisément dans «une segmentation (de cet espace) plus à connotation américaine». Le propriétaire des lieux ayant «apporté le plus grand soin à la qualité d’ensemble du projet, tant d’un point de vue culinaire qu’esthétique», ces deux stands bénéficieront d’un «aménagement très qualitatif», assure la direction du Louvre. Ils seront «bien en harmonie avec le reste du Food court». Ils n’en seront pas moins «situés au bout de la zone de restauration». Malgré cette «harmonie» donc, cachez ce McDo que je ne saurais voir?

 

Dans leur argumentaire en faveur de l’implantation du fast-food, les services juridiques du musée rappellent que «les étrangers au Louvre représentent 68 % de la fréquentation, et un million d’entre eux sont Nord américains». Au total, le projet global de l’espace de restauration tel qu’il a été repensé pour la galerie du Carrousel présentera «un niveau de qualité en lien avec l’image du musée et en adéquation avec la demande des visiteurs, par une différenciation de l’offre dans chaque espace de restauration». Conclusion carrément extatique du Louvre: «On ne peut que se réjouir qu’à court terme, l’ensemble des visiteurs et clients, français ou étrangers, puissent trouver, tant dans les espaces du musée que dans ceux de la galerie commerciale, une offre de restauration aussi riche et variée, répondant à leurs goûts et à leurs attentes».

 

Si on comprend bien, l’arrivée du leader mondial du burger sous la Grande pyramide constitue carrément un plus culturel, commercial, esthétique, décoratif, convivial et gastronomique. On n'avait pas précisément saisi la portée de l'événement. Et on se demande toujours si, en décembre prochain, cette «harmonie» évitera aux visiteurs et au personnel du Louvre de devoir baigner à longueur de journées dans les effluves de frites et les relents de graillon. 

Commentaires

ça fait bien longtemps qu'à proximité d'un mac do l'on sente frites et graillons ! votre anti mac do est excusez moi un petit peu trop outrancier ... auriez vous eu la même antipathie pour une chaîne bien belge Quick ? pensez combien coûte une entrée au Louvre alors si on peu économiser sur le repas ...

Écrit par : stef | 06/10/2009

Les commentaires sont fermés.