Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/11/2009

Une fermeture

Une mauvaise nouvelle, pour mal commencer la semaine. Mauvaise nouvelle pour notre quartier Bastille, pour le onzième arrondissement plus globalement, pour Paris en général, et sans doute aussi pour la musique et la culture. On en a déjà parlé à plusieurs reprises dans ce blog (ici, ou encore ), vu que l’épée de Damoclès était suspendue au-dessus de sa tête depuis de longs mois. Mais, cette fois, la décision définitive semble être prise et on n’y coupera pas: la FNAC Bastille va bel et bien fermer ses portes à la fin de l’année.

 

C’est le journal “Le Parisien” qui l’a annoncé ce week-end: la FNAC Musique va précisément fermer boutique le 26 décembre prochain. Malgré les 15.000 signatures recueillies par la pétition réclamant le maintien du plus grand disquaire de tout l’Est parisien. Malgré la mobilisation de nombreux citoyens. Malgré les appels à l’aide lancés au ministère de la Culture, restés sans réponse. Malgré les recours en justice introduits naguère par les syndicats. La raison essentielle alléguée par le groupe de luxe Pinault-Printemps-Redoute pour justifier cette fermeture est le manque de rentabilité de ce magasin (*), dû à la fois à l’exiguïté des lieux (dans les sous-sols de l’Opéra Bastille) et au créneau prioritaire qui était celui de la FNAC Bastille: le disque, un marché qui ne cesse de décliner.

 

Les syndicats considèrent être parvenus à limiter les dégâts, puisqu’une cinquantaine des quelque 70 employés du magasin vont être reclassés dans d’autres commerces parisiens de la même enseigne. Il n’empêche, pour le quartier, c’est une page d’histoire qui va se tourner: cela faisait près de 20 ans que les fondements de l’Opéra résonnaient aux sons de la musique de la FNAC.

 

Pour l’heure, nul ne sait quel genre de commerce sera accueilli début janvier dans les sous-sols de béton du paquebot de Bastille. C'est clair que, s’ils sont fichus de nous fourguer un énième Starbucks, McDo ou Gap, on ne sera pas le seul à pester.

 

 

(*) Pas rentable la FNAC Bastille, aux yeux de ses propriétaires. Qui, néanmoins, pour fermer ce magasin, vont attendre le 26 décembre, soit pile poil la fin de la période des courses pour les cadeaux de Noël. Il n’y a pas de petit profit.

Commentaires

Une fois qu'on a décidé de choisir l'économie de marché, une fois qu'on a décidé de laisser une grande part de la diffusion à des groupes privés. je ne comprends pas pourquoi on se plaint que les groupes privés appliquent leurs recettes et leurs méthodes ? Je ne vois pas pourquoi un groupe privé devrait changer sa stratégie parce que des gens ont signé une pétition ...

Je ne comprends pas non plus votre astérisque. Pourquoi devraient-ils fermer en novembre et ne pas attendre les fêtes ....

Écrit par : Thierry | 17/11/2009

En 1990, il y avait 3000 magasins de disques en France, la politique agressive de la fnac avait mis plusieurs milliers de disquaires compétents au chômage, aujourd’hui il reste à peines 300 (trois cent) magasins en tout...Crise du disque ou manque de professionnels qualifiés?

Écrit par : toldrat | 19/11/2009

Les commentaires sont fermés.