Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/11/2009

Un progrès

Les Français font des progrès dans leur prononciation de noms de Belges à consonance flamande. C’est frappant en ce moment, avec le nouveau Président de l’Union européenne, le Belge Herman Van Rompuy. Dans les médias hexagonaux ces jours-ci, et ce matin encore, on a entendu la plupart du temps ce patronyme prononcé plutôt correctement. Or, il y a quelques temps, avec cette manie qu’ont les Français de franciser les noms étrangers, on aurait pu s’attendre à ce que le nom de Van Rompuy soit rebaptisé avec quelque chose qui, phonétiquement, aurait ressemblé à l'équivalent de «Vent-rond-puits» ou quelque chose du genre. Et bien là, pas du tout.

 

C’est un fameux changement. Les Français ne s’en sont jamais rendu compte, mais cela fait des décennies que leur manière de prononcer les noms flamands fait se marrer la Belgique entière, qui y voit l'illustration de la proverbiale nullité prêtée à leurs voisins pour les langues étrangères. Le sommet avait sans doute été atteint à l’époque de l’apogée de la carrière de Kim Clijsters. Dans la langue de Voltaire telle qu’on la parle à Paris, la championne de tennis belge était affublée d’un patronyme qui devait donner quelque chose du genre de «Clichestèreseuu».

 

En progrès aussi, visiblement, l’image qu’a Nicolas Sarkozy de la Belgique. Le Président français ne tarit pas d’éloges envers le futur ex-Premier ministre belge, qu’il a qualifié hier soir encore de «choix excellent» et d’«homme de très grande qualité». Or, les dernières fois qu’on avait entendu l'hôte de l'Elysée parler de la Belgique, c’était plutôt en mal.

 

Ainsi, lorsqu’il avait fustigé l’appartenance du plat pays à la liste grise des Etats appliquant le secret bancaire. Lorsqu’il s’était agacé du fait que les magasins étaient selon lui ouverts le dimanche en Belgique alors qu’à l’époque, en France ce n’était pas le cas – ce qui amenait paraît-il chaque week-end des milliers de frontaliers français à aller dépenser leurs euros dans le pays voisin. Lorsque le Président avait très très mal pris l’outrecuidance du confrère du JT de la RTBF qui, après une conférence de presse mémorablement bafouillante en marge du G8 en Russie, avait osé avancer que l'intéressé pouvait avoir abusé de la vodka. Et lorsque, plus récemment, la Sarkozie dans son ensemble avait mis en doute le professionnalisme de la même télé publique belge francophone quand celle-ci, témoignages à l’appui, avait révélé que l’état-major présidentiel s’était arrangé pour que seul le personnel de petite taille d’une usine visitée par le chef de l’Etat figure à ses côtés, sur les photos et face aux caméras. A l’époque, les communicants de l’UMP avaient en substance rabaissé la télé belge à un organe de propagande minable provenant d’un pays minable et au service de polémiques minables. Quelques mois plus tard, pourtant, Paris dans toute sa grandeur considère donc que cette même Belgique vient de donner un homme «excellent» à l’Europe. Un progrès, on vous le disait.

Commentaires

Les Français peuvent bien prononcer "Van Rompuy" ? Alleluia !

Écrit par : Tania | 20/11/2009

Salut Bernard,

On se réjouit comme toi des efforts de prononciation de la France profonde. Mais qu'en est-il de l'Angleterre?? http://news.bbc.co.uk/2/hi/programmes/newsnight/8366358.stm?ls

Écrit par : Morzette | 25/11/2009

Les commentaires sont fermés.