Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/12/2009

Un grand classique

patinsàglace.jpgC’est un classique de l’hiver parisien, un incontournable même de l’ambiance de fêtes de fin d’année dans la capitale française. Ce vendredi, la grande patinoire en plein air fait son retour,  place de l’Hôtel de Ville. Cette année, il y aura même deux patinoires devant la mairie: une grande pour les adultes et une petite pour les enfants «et débutants». Larges horaires d’ouverture, présence en permanence de moniteurs diplômés, accès et cours gratuits (*), spectacle garanti pour les spectateurs vu le nombre de chutes et de cabrioles à la minute: telles sont les recettes traditionnelles de cette animation, qui lui assurent de rencontrer chaque année un énorme succès. On va encore se bousculer et faire la queue à proximité de l’Hôtel de Ville ces prochains jours, a fortiori que les vacances scolaires commencent ce soir.

 

Cette année pas plus que les précédentes, à moins que cela nous ait échappé, pas une critique n’a été formulée à l’encontre de cette animation. Qui, pourtant, avec un bon millier de m2 de glace à maintenir réfrigérés jusqu’au début du mois de mars, doit pourtant être fameusement énergivore et donc assez peu écologique – même si la froidure actuelle de la météo doit aider. Toutes les animations hivernales parisiennes ne bénéficient pas d’un tel consensus. L’hiver dernier à la même époque, pour rappel (relire ici), la tour Eiffel s’était attirée les foudres d’une association écologiste, après avoir recouvert son premier étage d’une épaisse couche de neige artificielle, créé sur 300 mètres de long un parcours de marche en raquettes et équipé un de ses espaces de restauration d’un bar tout en glace. Les milliers de m3 d’eau utilisés pour cette opération avaient été critiqués comme étant un vulgaire «gaspillage».

 

Au fond, sans souci de polémique mais juste à titre d’information, quel est le coût énergétique de la grande patinoire de l’Hôtel de ville? Quel surcoût en électricité engendre-t-elle? Est-il éventuellement compensé par la mairie? A l’heure de Copenhague, trouvant que ces questions certes un peu anecdotiques n’étaient tout de même fondamentalement inintéressantes, on les a posées à la mairie. Qui n’a toutefois pas donné suite.

 

Reste identiquement sans réponse une autre question bien de saison. On sait que les épandages de sel sur la voie publique en cas d’enneigement ne sont pas du tout bons pour l’environnement, car ces tonnes de sel déversées agressent les sols et brûlent la végétation. D’ailleurs, dans ses conseils aux Parisiens portant sur les attitudes à adopter en cas d’enneigement, la mairie le précise noir sur blanc: «Vous pouvez saler le trottoir, sauf s’il est planté d’arbres afin de ne pas brûler ces végétaux». On sait aussi que, pour rémedier à ce problème, il suffit par exemple de remplacer le sel par de la saumure, beaucoup moins agressive. Nombre de villes à l’étranger ont déjà opté pour cette solution. La Ville de Paris, où les Verts font partie de la majorité, y a-t-elle songé? Si non, pourquoi? Si oui, pour quand? Là encore, pas de réponses. Si d’aventure on en reçoit prochainement, on ne manquera pas de vous tenir au courant.

 

brianjoubert.jpgEn attendant, le Parisien moyen aura l’occasion, le plaisir et le privilège, dès ce week-end à la patinoire de l’Hôtel de Ville, de se prendre pour Brian Joubert ou Surya Bonaly. Ce qui, ne serait-ce qu'esthétiquement, n’est tout de même pas rien. Hier déjà, on a vu des gamins fous de joie dévaler en surf les pelouses la butte Montmartre; cela avait l’air très drôle. Paris sous la neige, quand on n’est pas automobiliste en tout cas, c’est plutôt sympa. En plus, ce manteau floconneux adoucit spectaculairement les bruits, ce qui n’a pas de prix. Enfin, on ne le répétera jamais assez, Paris en blanc c’est vraiment ravissant – à constater par exemple ici.

 

 

 (*) Accès gratuit, mais la location des patins, elle, est payante (5€). Curieux. De la part d'une mairie d’habitude si à l’aise avec le secteur privé et si prompte à dénicher des sponsors pour un peu tout et n'importe quoi, on se serait attendu à ce qu’elle trouve les moyens de faire financer aussi cela.

Les commentaires sont fermés.