Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/02/2010

Un recrutement (suite)

battlefield1.jpgIl y a dix jours (si cela vous avait échappé, relire ici), on avait parlé dans ce blog de «Devenez vous-même»: la grosse campagne de recrutement lancée, dans le métro parisien notamment, par l’armée de terre française. On notait que les militaires, pour mieux toucher les jeunes, avaient poussé le luxe jusqu’à s’offrir des incrustrations des visuels de leur campagne dans des jeux vidéos. Mais pas d’incrustrations dans des jeux de guerre, tout de même. Désormais, cependant, le lien entre guerre réelle et guerre ludique, sur PlayStation ou autres Xbox, est fait. On a pu le constater hier midi, toujours dans le métro de Paris.

 

«Devenez vous-même», incitait l’armée de terre. «Devenez plus que vous-même», proclament depuis lundi des tas d’affiches de pub placardées dans le réseau de la RATP. Cette campagne-là fait la promo d’un nouveau jeu vidéo, qui sortira début mars. Jeu indéniablement de guerre, puisqu’il est intitulé «Battlefield: Bad Company 2»: tout un programme. Les visuels de la campagne en faveur de ce jeu sont d’ailleurs explicites. On y voit des soldats crapahuter en treillis de combat sur fond de chars, d’hélicos, et tout cela.

 

Par son slogan similaire, cette pub pour un jeu de guerre fait donc directement allusion à la campagne de recrutement de l’armée de terre. Du reste, dans nombre de stations du métro de Paris, les affiches de ces deux campagnes se font face, d’un quai à l’autre. Voire sont placardées sur des panneaux publicitaires situés côte à côte. Saisissant rapprochement.

 

Hasard des plannings de réservation des panneaux publicitaires? Ou habile sens de l’à-propos de la part des commerciaux de l’industrie du jeu vidéo? A moins que… Ce voisinage entre guerre réelle et guerre virtuelle aurait-il été voulu par l’armée de terre? Au fond, que pensent les militaires français du détournement de leur slogan au profit d’un jeu vidéo belliqueux? Hier, on n’est pas parvenu à obtenir de commentaires du service de com’ de l’armée de terre. Le cas échéant, on y reviendra dans ce blog.


battlefield2.jpg

En attendant, avis aux usagers du métro de Paris qui seraient allergiques à la couleur kaki: les couloirs et stations du métro de la capitale, en ce moment, ont vraiment un look très viril. Camouflage, sang, poussières, sueur, patrie et (l)armes. Inutile de dire qu’à côté de cette débauche d’iconographie guerrière, les affiches annonçant la rétrospective que consacre le Grand Palais au grand peintre anglais Turner, célèbre pour ses couchers de soleil, constituent de très pacifiques respirations visuelles.

Les commentaires sont fermés.