Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/03/2010

Une communauté

Ils faisaient vraiment peine à voir, hier à la télé. C’était dans un des derniers JT du soir. Cela se passait en banlieue parisienne. Les images montraient quelque 200 Roms, dont d’innombrables femmes, enfants voire bébés, agglutinés dans un gymnase municipal. Ils avaient dû y trouver refuge car leur bidonville, situé le long d’une route départementale à Massy (banlieue Sud de Paris), avait été dévasté, lundi. Mis à sac et en grande partie incendié par des agresseurs encore non autrement identifiés – il pourrait s’agir, selon les autorités, d’une vendetta entre gens du voyage. «Ils ont tout perdu», compatissait un assistant social, pendant que les volontaires de la Croix-Rouge tentaient de réconforter les plus affectés.

 

Déjà que ces gens n’avaient vraiment pas grand-chose, pensait-on hier en voyant ce spectacle – imaginez ce que cela doit être, par une météo pareille, pour des bébés et des enfants en bas âge, de dormir dans des baraquements en carton… – mais en plus, maintenant, ils doivent subir la violence physique.

 

Le même jour hier, on avait reçu par la poste la documentation électorale relative au scrutin régional, dont le premier tour a lieu dimanche. Par curiosité, après avoir vu ce reportage, on a survolé ces programmes électoraux pour voir ce que proposaient les candidats et candidates à l'attention de la communauté des gens du voyage. Pour régler les effrayants problèmes de logement, de salubrité, de scolarité ou de santé que connaît cette communauté qui, dans d’autres régions du pays aussi mais en région parisienne particulièrement, subit depuis des années un véritable calvaire. Calvaire en plus pas rarement meurtrier (relire ici ou ). Rien. A moins que cela nous ait échappé, pas une ligne.

 

En France aujourd’hui, décidément, les Roms constituent la dernière communauté des oubliés. Ceux dont on ne parle jamais, ou si peu. Ceux dont, à part quelques travailleurs humanitaires admirables, tout le monde a l’air d’éperdument se moquer, y compris les politiques. Il est vrai que ces gens ne votent pas.

Commentaires

Un peu plus d'investigation vous aurez permis de ne pas vous étonner de ne rien trouver dans le programme des candidats puisque la Région n'a aucune compétence dans la gestion de la communauté des gens du voyage.

(Note BDL. Exerçant certaines compétences en matière d'emploi, d'apprentissage, de formation professionnelle, de logement, d'environnement ou de la politique de la ville, les Régions, si elles le voulaient, pourraient très bien, nous semble-t-il, prendre des initiatives à destination des gens du voyage aussi. Par exemple en vertu de la clause dite de compétence générale, qui permet aux Régions d'octroyer des subventions publiques à des associations oeuvrant dans ces domaines)

Écrit par : stef (+ note BDL) | 10/03/2010

@stef et un peu plus d'investigation vous AURAIT permis d'écrire en en français

Écrit par : Zebulon | 10/03/2010

Le territoire tchèque compte deux camps d’internement de Roms pendant la guerre : celui de Hodonín-Kunštát, qui est devenu un centre de vacances, et celui de Lety qui est aujourd'hui une porcherie. Les Roms n'ont ni lieu de mémoire pour leur passé, ni lieu d'espoir pour leur avenir. Ils sont partout victimes d'ostracisme et de violences. Paris Libre est une des rares sources à le dénoncer sans relâche, et mérite à ce titre toute notre considération.

Écrit par : Morzette | 11/03/2010

@zebulon finger !

Écrit par : stef | 12/03/2010

Les commentaires sont fermés.