Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/04/2010

Un mot

dati&bruni.jpgRumoriste. C’est le mot du jour, ce mercredi à Paris. A en juger en tout cas au nombre de fois où on l'a entendu ce matin, à la radio. Rumoriste serait donc le nouveau terme qui, en France en ce moment, devrait remplacer celui de journaliste. Tant, dans ce pays, les journalistes en seraient de plus en plus souvent réduits, non plus à rechercher des infos et à décrypter l’actu, mais à se faire le relais plus ou moins consentant des rumeurs bruissant dans les allées du pouvoir. Précision à l’attention des lecteurs de ce blog qui auraient été sur la planète Mars ces derniers jours: on veut évidemment parler des rumeurs sur les infidélités conjugales émaillant, selon ces ragots, le couple Nicolas Sarkozy-Carla Bruni. Et des ragots selon lesquels Rachida Dati aurait joué un rôle dans la propagation de ces potins – ce qu’elle a démenti vigoureusement, ce matin.

 

Nous voilà donc devenu rumoriste. Echotier des bagatelles présumées et des complots supputés. Chroniqueur des disgrâces de Cour, des conjurations de palais et des coups de colère présidentiels, réels ou fantasmés.

 

Professionnellement, tout comme la «twitterisation» du journalisme, ce n’est pas l’évolution du métier qui nous emballe le plus.

 

Politiquement, on n’est pas sûr que cette dérive «monégasque» de la vie publique hexagonale – «monégasque», en référence à l’époque où l’actualité de la Principauté de Monaco voisine se réduisait au feuilleton de la vie intime de ses princesses – fera davantage voter les gens aux prochaines élections, ou les fera moins voter aux extrêmes.

Les commentaires sont fermés.