Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/04/2010

Un ravage

On terminait la note d’hier, sur cette pénible «affaire Sarkozy-Bruni-Dati», en se demandant si l’ambiance actuelle, pesante et pas glorieuse, dans le monde politique français ne risquait pas, au final, de décrédibiliser encore un peu plus la chose publique aux yeux des électeurs et des abstentionnistes. Depuis, deux petites actus sont survenues. Qui, s’est-on dit ce matin, risquent de contribuer elles aussi au ravage de cette image de marque du pouvoir dans l’opinion.

 

Un: une allégation du quotidien suisse “La Tribune de Genève”. Rachida Dati toujours elle, le 15 mars dernier, alors qu’elle était en déplacement en Suisse, aurait réservé une nuit d’hôtel dans… un palace cinq étoiles. Finalement, l’UMP ayant refusé de payer, elle ne se serait rabattue qu’à regret sur un hôtel deux fois moins cher.

 

Deux: la confirmation, par une source judiciaire, de l’interpellation et du placement en garde à vue d’une ex-préfète, hier. Motif? Vol et détournement de biens par personne dépositaire de l'autorité publique, comme on dit dans le jargon juridique. En clair, elle est soupçonnée d'avoir soustrait des meubles et des tableaux du logement de fonction dont elle bénéficiait, vols présumés découverts à la suite de l'inventaire effectué par son successeur.

 

On imagine déjà ce que le Front national va dire de ces deux scandales.

 

Commentaires

Toujours dans la préfectorale, remarquons l'éjection brutale du préfet du neuf-trois, et son remplacement par un cowboy jadis en charge de ceux de la police. Le préfet déposé était issu de la diversité, ce qui fût glorifié à l'époque, tout comme un jadis préfet "musulman" vite tombé aux oubliettes. La dame en garde à vue est un ancien médecin des services de santé propulsé préfet par le fait du prince.

Apprécions ces gadgets de communication en forme de nominations dont jamais on ne fait le bilan, au bout de quelques mois ! Quand le carrosse se transforme en citrouille...

Écrit par : CP | 08/04/2010

Moi, je comprends que tout cela fasse désordre...
Parce que, quand même, dans la rumeur (et il n'y a pas de fumée sans feu dit le proverbe français...) il est dit que Nicolas se serait amouraché d'une ministre karateka... Et ça, s'en séparer, c'est pas du gateau.
Bon, d'accord, Carla se décrit comme une croqueuse d'homme... Mais ça, Nicolas le savait...
Et au fait, Rachida... n'avait-on pas dit avant qu'avec Nicolas...
Et puis, qui est le père du fils de Rachida ???

Mais dans tout cela, la plus dangereuse pour Nicolas, c'est la karateka, car, même en sélectionnant la tailles de ses sujets sur la photo, en vrai de vrai, il ne fera pas le poids face à la karateka !!!

Moi, je comprends bien que cela le tracasse...
On ne sait jamais, une mauvaise langue vaut mieux qu'un mauvais coup...

Kiaï !!!!

Écrit par : de Passage | 08/04/2010

Les commentaires sont fermés.