Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/04/2010

Une descente

tracteur.jpgPuisqu’on parlait d’embouteillages dans la note d’hier, on s’était dit qu’aujourd’hui, on se féliciterait une fois de plus et plus que jamais d’être un Parisien non-motorisé. Ce mardi, en effet, une congestion automobile d’une ampleur historique est annoncée dans la capitale française. Où 10.000 agriculteurs céréaliers, juchés sur 1.300 tracteurs, ont décidé de converger pour dénoncer la dégradation de la situation économique de leur secteur. Nos quartiers de l’Est parisien sont particulièrement concernés par cette alerte noire aux embouteillages. Puisque cet immense cortège agricole est programmé, entre 10h30 et 15 heures, sur l’axe Nation-République-Bastille – axe déjà chroniquement saturé. Ce mardi, dès lors, s’annonçait comme une infernale journée de coups de klaxon, d’embouteillages, d’énervements et de pollution massive.

 

Et bien, non. Pas pour l’instant et pas dans notre quartier, en tout cas. C’était stupéfiant ce matin, dans les rues des environs de Bastille: elles étaient presque désertes et silencieuses comme un dimanche. N’était le vacarme des rotors des hélicoptères des forces de sécurité tournoyant déjà dans le ciel, on aurait presque entendu le chant des oiseaux. Sur le chemin du bureau, à peine a-t-on croisé quelques automobiles. Car nombre de Parisiens et de banlieusards, visiblement, ont laissé la voiture au garage aujourd'hui, de peur d’être coincés pendant des heures dans les inextricables embouteillages que promettait cette descente d’agriculteurs sur la capitale.

 

Au passage, ce défilé de tracteurs sera une merveilleuse leçon de choses pour les enfants de la capitale, dont la plupart n’ont l’occasion de voir ce genre de véhicules qu’une fois par an, au grand Salon de l’agriculture.

Commentaires

Raaaaaah, trop triste d'être parti de Paris et d'avoir raté ça ! Euh, en y réfléchissant non pas triste du tout en fait :)
Soyez heureux tout de même, ils sont venus en tracteur sans remorque de fumier... comme cela se fait habituellement sur les préfectures...
Un peu de fumier pour le ministre? Ah non, c'est vrai, ca sera de trop


Sylvain, qui lis toujours mais qui est bien loin de paris

Écrit par : Sylvain | 27/04/2010

Les commentaires sont fermés.