Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/07/2010

Un tabou (levé)

14juillet.jpgIl est des sans-culottes qui doivent se retourner dans leurs tombes, en ce moment. A quelques jours de la commémoration de la Révolution de 1789, en effet, dans une campagne de pub très voyante, un grand joaillier parisien s'accapare et détourne la prise de la Bastille. La Révolution proposée par ce vendeur de pierres précieuses ne se déroule pas à la place de la Bastille mais à la si chic place Vendôme, où sont établis de longue date les Chaumet, Van Cleef & Arpels, Bulgari et autres Cartier. Et les chiffres 1789 ne renvoient pas à une date historique mais au 17,89% de réduction proposés sur l'ensemble des collections de ce joaillier. Nos amis camelots de la pub, décidément, ne manquent pas de culot.

Sinon, puisqu'on évoque le 14 juillet, les faits sont venus démentir le constat qu'on avait fait l'autre jour dans ce blog, constat selon lequel la suppression éventuelle, en ces temps d'austérité, du défilé militaire annuel était vraiment une question tabou en France. Ce n'est plus le cas. Puisque, depuis, les élus Verts au Conseil de Paris ont prôné (ici) cette suppression. Rappelant notamment qu'«en Grèce, le gouvernement a déjà renoncé au traditionnel défilé militaire de sa fête nationale du 25 mars: il a ainsi économisé 5 millions d’euros». Et considérant que cette kaki pride annuelle constitue, outre «une aberration écologique», un «gaspillage financier inacceptable en période de grande restriction budgétaire».

Combien coûte ce défilé, au fait? Selon le chiffre donné l'autre jour par l'état-major de l'armée: 4 millions d'euros. Ce montant englobe les frais de déplacement, de carburant et de sonorisation, mais pas les salaires payés aux intéressés. 4 millions d'euros, ce n'est pas trop, estime-t-on en haut lieu. «Le 14 juillet, c'est la rencontre entre la nation et son armée», a ainsi plaidé, ce week-end, le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino. «Le supprimer serait la marque d'un mépris pour ceux qui ont voué leur vie à la défense de la nation, de ses valeurs, de sa liberté».Vu sous cet angle, évidemment...

PatrouilledeFrance.jpgD'autres initiatives que ce défilé militaire seraient de nature à honorer ceux ayant voué leur vie à la nation? Sans doute. Indemniser plus largement les soldats victimes des essais nucléaires de l'armée, par exemple. Ou enfin relever le montant des pensions de retraite versées aux anciens combattants issus des ex-colonies. Mais c'est plus difficile et plus coûteux que de défiler au pas cadencé sur les Champs-Elysées.

PS: Hier après-midi, pour se sentir sur un champ de bataille, nul besoin d'aller assister à l'Assemblée à la guérilla parlementaire sur le «Woerthgate». Pendant des heures, dans le ciel de Paris, c'était «Apocalypse Now»: la répétition du défilé du 14 juillet, avec hélicos, avions de chasse et tout cela.

Commentaires

kaki pride :-))))))) excellent!!!

Écrit par : Morzette | 07/07/2010

J'aime beaucoup la collusion entre les deux grandes parties du billet.
Pour valoriser ceux qui ont choisit le métier des armes, nul besoin de défilés. Mieux les payer suffit. C'est pour ça qu'ils ont choisit ce métier. L'idéal serait de sous-traiter la Défense à des compagnies (au sens militaire et civil) employant des soldats en fonction des besoins. Ce serait une sorte de délégation de service public. L'État conserverait le monopole de certaines armes (dissuasion par exemple).
Bigre, ça commence à ressembler à l'armée d'ancien régime !

Écrit par : Lindir | 07/07/2010

Les commentaires sont fermés.