Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/09/2010

Une pléthore

pile-de-livres.jpgFrédéric Mitterrand est content. Hier, en Conseil des ministres, il s'est réjoui de l'abondance et de la qualité des livres constituant la rentrée littéraire 2010 en France. Rentrée qui, avec 701 ouvrages, bat tous les records en termes de nombre de titres publiés. Cette pléthore ne gêne pas le ministre de la Culture. Pour qui cette «production éditoriale riche et diversifiée» témoigne «du dynamisme et de la diversité de l'édition française». Ce qui permet au marché du livre de faire figure de «pôle de stabilité au sein des industries culturelles, avec en 2009 une progression de l'ordre de 2%».

 

Soit. On trouve tout de même un peu courte cette communication ministérielle extatique. Ainsi, pas un mot sur le conservatisme croissant des éditeurs, qui, d'année en année, misent de plus en plus sur les auteurs confirmés, au détriment des écrivains qui essaient de percer. Pour preuve: lors de cette rentrée 2010, seuls 85 premiers romans sont publiés, un nombre historiquement bas – à titre de comparaison, 120 nouveaux romans étaient sortis à la rentrée 2004. Pas davantage d'allusion ministérielle au déséquilibre flagrant et persistant dans la mise en place de tous ces livres en librairies; déséquilibre qui, à chaque rentrée, pénalise les nouveaux auteurs au profit des gros vendeurs. Enfin, n'aurait pas fait de mal, dans cette communication au Conseil des ministres, un rappel par Frédéric Mitterrand du fait que, depuis plus de vingt ans, se maintient à un niveau élevé le nombre de Français qui ne lisent jamais. Ainsi, l'an dernier, un sondage avait confirmé que près d'un Français sur trois (30%) ne lisait pas même un livre par an.

 

Au passage, selon la même enquête, les Français en majorité (34%) ne lisent qu'entre un et cinq livres par an. Faites le calcul: cela veut dire que le lecteur français moyen aurait besoin ...de plus d’un siècle pour avoir lu tous les ouvrages publiés en cette rentrée littéraire 2010...

Commentaires

voir disparaître peu à peu les librairies des villes de province est un des signes du faible nombre de lecteurs .

Etre désespérée de voir mes amis, qui devraient être ces lecteurs, ne pas acheter de livres...
même pas celui de ce nouvel auteur dont on aimerait qu'ils le découvrent ;
ce livre qui vous a retenu par la qualité de l'écriture et bouleversé par le témoignage d'une sensibilité éprouvée par l'enfermement et l'effet destructurant de la prison, pour celui qui s'y trouve incarcéré et pour celle qui le "visite".

"peux-tu me le prêter" est la demande de mes amis.Ils ne veulent pas savoir que les auteurs ont besoin d'être "lus" mais aussi de voir leur livre acheté.
Qui donc lira Franck d'Anne Savelli paru chez Stock en septembre ,un de ces 85 nouveaux auteurs?

Écrit par : Mira | 09/09/2010

"Rentrée littéraire", la formule pour moi n'est rien d'autre qu'un titre de journal ou un slogan en librairie. Une vie ne me suffira pas à lire tous les livres que je voudrais, mais je ne voudrais certes pas lire tous les livres d'une rentrée littéraire - est-ce ainsi que les hommes - et les femmes - lisent ?

"Franck" d'Anne Savelli ? C'est noté, Mira.

Écrit par : Tania | 11/09/2010

Les commentaires sont fermés.