Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/10/2010

Un préjugé

Nouvelle journée d'action syndicale en France ce mardi – la dixième, si l'on compte bien, depuis le début, il y a cinq mois, du conflit social au sujet de la réforme des retraites. A propos du climat social, les manifestants, grévistes et autres protestataires doivent-ils donc tous être d'office rangés dans la catégorie des dangereux casseurs en puissance? C'est, en tout cas, ce que semblent penser de plus en plus de commerçants de notre onzième arrondissement. Dont les boulevards, entre Bastille, République et Nation, ont toujours été un itinéraire parisien de manifestation privilégié.

 

Il y a quelques samedis déjà, lorsque le cortège du jour avait défilé sur le boulevard Beaumarchais, on y avait trouvé fermés, «pour raison exceptionnelle», quasiment tous les commerces où l'on voulait aller. Quelques jours plus tard, même expérience boulevard Voltaire: l'autre grande artère du onzième, qui, ce jour-là, était l'itinéraire de manifestation et où nombre de commerces avaient tout autant baissé leur rideau métallique. Et rebelote ce samedi, le long à nouveau du boulevard Beaumarchais où défilaient une fois de plus les manifestants. Alors que la plupart des cafés, eux, étaient ouverts et faisaient même, grâce à la foule, de très bonnes affaires, nombre de petits commerces avaient fermé boutique pour toute l'après-midi et bien avant l'heure programmée de passage du cortège. On a même vu le vendeur de journaux et de tabac du coin passer son après-midi à faire le pied de grue sur son bout de trottoir, pour surveiller que ses présentoirs à journaux ne soient pas dévalisés par les manifestants passant devant son établissement.

 

Les jours de manif, visiblement, les commerçants de Paris (ceux de notre quartier, en tout cas) sont sur les dents et tendent à se barricader pour éviter les pillages. Cela peut évidemment être vu comme un préjugé (manifestant=casseur) caricatural et dénigrant envers cette écrasante majorité de manifestants qui ne sont jamais que des braves gens. Mais, pour ces commerçants, ce n'est qu'une mesure de précaution relevant du pur bon sens, vu notamment les débordements si souvent commis par des casseurs dans les fins de manifestations.

 

A cet égard, cela chauffe souvent dans notre quartier, ces jours-ci. Au moment même d'écrire ces lignes, des centaines de lycéens sont en train de bloquer la circulation sur la place de la République. Et, samedi en fin d'après-midi (lire par exemple ici), des incidents ont été déplorés dans le quartier Bastille. Plus que jamais, donc, le onzième arrondissement – qui, avant de devenir bobo, a eu une si longue tradition ouvrière – est de ces lieux de Paris où, jour après jour, s'écrit la petite histoire sociale de ce pays.

Commentaires

Je confirme la fermeture de nombreux commerces samedi boulevard Voltaire. Cf. cette photo prise samedi vers 16 heures aux "Petits Vélos de Maurice" au 139 du boulevard Voltaire.
http://www.flickr.com/photos/onews/5088805050/

Écrit par : MMartin | 19/10/2010

Les commentaires sont fermés.