Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/03/2011

Un «geste» perfectible

«Business is business», écrivait-on hier, à propos des affaires qui continuent en France, malgré la catastrophe nucléaire au Japon. Un peu plus tard, semblant démentir ce constat, Air France annonçait (ici) un «geste commercial» sur ses vols retour du Japon vers la France; des «tarifs spéciaux» à l'attention de tous les Français établis au Japon et qui, affolés, souhaiteraient quitter au plus vite ce pays vu les événements. Dès lundi soir, des tarifs préférentiels leur seraient proposés, moins prohibitifs que les quelque 2000€ auxquels la compagnie aérienne facture habituellement une réservation de dernière minute sur ce type de vol.

Avant de se féliciter béatement de cette initiative, on a tout de même voulu un peu vérifier cela. Ce matin, on est donc allé faire un tour sur le site de réservation d'Air France. En se mettant dans la peau d'un expatrié français moyen qui, ce mardi, désirerait quitter Tokyo au plus vite à destination d'Orly ou de Roissy. Cette petite simulation a permis deux constatations.

D'abord, ledit Français paniqué n'aura d'autre choix que de se calmer, de prendre son mal en patience, et de croiser les doigts pour que les nuages radioactifs n'arrivent pas dans la capitale japonaise avant qu'il ait obtenu une place sur un vol Air France. Ce matin, en effet, la première place disponible à destination de Paris n'était que dans le vol de... samedi soir.

Ensuite, «geste» d'Air France ou pas, ce candidat au voyage aura intérêt à avoir un compte bancaire bien garni. S'il se contente d'un vol aller simple sur Paris, il lui en coûtera au minimum 709€. Ce n'est tout de même pas rien, a fortiori si l'intéressé a un conjoint et des enfants à exfiltrer également du pays du Soleil levant. Prendre un aller-retour, alors? Rentrer brièvement au pays, puis revenir au Japon dans quelques jours, le temps que les choses s'y soient un peu apaisées? Mais là aussi, ce n'est pas donné: les tarifs des billets aller-retour, a-t-on constaté ce matin, vont jusqu'à... 1939€.

A première vue, donc, ces «mesures commerciales exceptionnelles», comme les qualifie Air France, paraissent assez perfectibles.

Les commentaires sont fermés.