Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/05/2011

Un gros business

HULOT.jpgLes élections présidentielles de 2012, un gros business: on en parlait hier. Elles constitueront aussi une affaire en or pour les instituts de sondages – la France n'est pas pour rien le pays au monde qui produit et consomme chaque année le plus grand nombre de sondages à caractère politique. Dès à présent, d'ailleurs, cette folie sondagière ne nous épargne rien. On en a encore eu l'illustration l'autre jour, avec cette enquête d'opinions qu'on trouve d'un niveau assez consternant.

La question? «Avec quel leader politique partiriez-vous en vacances?» L'intérêt avancé? Mesurer, «sous un angle décalé, l’intérêt que suscitent les personnalités politiques auprès des Français». L'objectif commercial probable derrière tout cela? De la pub en masse pour le commanditaire de ce sondage: un site de voyages en ligne, qui, grâce à cette enquête, a vu sa marque citée à chacune des innombrables reprises médiatiques de ce sondage.

Pour ceux que cela intéresse, Nicolas Hulot domine le palmarès des «vacanciables» politiques pour «un trek au bout du monde» ou «un safari en Afrique». Nicolas Sarkozy, en revanche, n'apparaît qu'en quatorzième position des personnalités citées par les sondés. Et Dominique Strauss-Kahn n'est pas mal placé pour les mini-trips urbains culturels et branchés.

Pour arriver à ces données si passionnantes, «1 050 internautes âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française internaute (critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle et de région, source Insee)» ont été dérangés. Et ont donc été priés de donner leur avis sur une question aussi idiote (la mission des dirigeants politiques n'étant pas précisément d'être de bons compagnons de voyage) que virtuelle (aucun répondant ne bronzera évidemment jamais sur le yacht du milliardaire Bolloré en compagnie de Nicolas et Carla Sarkozy).

Plus intéressant aurait sans doute été de venir avec un sondage montrant que cet été encore, près d'un Français sur deux n'aura pas les moyens de partir en vacances. Mais cela aurait été moins glamour, moins fun et donc moins vendable – cela aurait fait moins de buzz, comme on dit.

Business is business.

(*)Pas trop désireux de rajouter encore de la pub à la pub, une fois n'est pas coutume, aucun lien dans cette note ne dirige vers ladite «enquête». Mais les lecteurs que cela passionne ne devront sans doute par chercher longtemps avant de trouver par eux-mêmes, sur le net, ses résultats.

Commentaires

2012 Sans Surprise

http://www.jy2m.com/2012/

Pour ne pas avoir de mauvaise surprise en avril 2012, je vote au 1er tour comme si c'était le 2ème tour

Le tout est de savoir ce que l’on veut vraiment ou, plutôt, ce que l’on ne veut pas. Alors bien sûr c’est un peu simpliste mais cela vaut peut-être mieux que de laisser le hasard créé par l’attirance plus ou moins forte envers certains « petits candidats » décider de l’événement le plus important de la politique française. Car quand on arrive troisième et qu’il n’y a que 2 places on est éliminé comme disait La Palisse et si les 2 premiers ne me plaisent pas...

Écrit par : Jy2m | 06/05/2011

Les commentaires sont fermés.