Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/08/2011

«Une écoute et une ouverture»?

france-belgique.jpg52% des Wallons excluent un rattachement à la France. En revanche, 60% des Français sont favorables, «en cas d'éclatement de la Belgique, au rattachement de la Wallonie, c'est-à-dire des provinces francophones», à l'Hexagone. C'est ce qu'a affirmé un sondage hier. Près de quatre Français sur dix (38%) sont «plutôt favorables» à cette éventualité, 22% se montrant même «tout à fait favorables». 30% des sondés refusent cette option, 10% préfèrent ne pas se prononcer.

On remarque cela sans vouloir fâcher quiconque, mais on peut tout de même difficilement ne pas rappeler cette actualité: six Français sur dix sont donc, sur cette question, sur la même longueur d'ondes que Marine Le Pen. Qui, la veille du 21 juillet, fête nationale belge, avait estimé (ici) que, «si la Belgique venait à éclater, si la Flandre prenait son indépendance, hypothèse de plus en plus crédible, la République française s’honorerait d’accueillir en son sein la Wallonie». «La responsabilité de la France et des Français est de tendre la main aux Wallons», avait insisté la patronne du Front national. Qui avait invoqué «les liens historiques et fraternels qui unissent nos deux peuples», liens jugés «trop forts pour que la France abandonne la Wallonie».

«Nous avons des contacts aussi bien avec le pouvoir qu'avec l'opposition» en France, se réjouissait ce matin, tôt, sur une radio française, Paul-Henry Gendebien: leader du mouvement qui, en Belgique, prône le rattachement à la France. Pas peu fier, ce tribun «rattachiste» (comme on dit en Belgique) assurait ensuite que ses interlocuteurs en haut lieu à Paris manifestaient à son égard, et envers sa cause, «de l'intérêt, de l'écoute et de l'ouverture». «Pour le moment, et c'est bien normal, ils observent un devoir de réserve» sur les questions belges, poursuivait-il. «Mais je vous assure que si en Belgique les choses venaient à s'accélérer, en France on serait prêt à agir!»

Etait-ce dû l'heure trop matinale? Toujours est-il qu'on avait tout de même un peu de mal à prendre tout cela très au sérieux.

Commentaires

Après la fin de la Belgique, comment Delattre se reconvertira-t-il ?
Je connais un notaire homonyme à Braine-l'Alleud (B).

Écrit par : Jo | 01/08/2011

A vous lire, il faudrait systématiquement prendre le contre-pied de Marine Le Pen pour être "politiquement correct". Bel exemple de terrorisme intellectuel...

Écrit par : Raymond | 01/08/2011

Monsieur Gendebien est un visionnaire. Ses connaissances et sa culture politique font que ses analyses ont toujours été correctes. PHG a toujours raison très tôt. Serait-il possible de savoir sur quelle radio a eu lieu son intervention? Merci
---
(réponse BDL)
De mémoire (le matin, on zappe d'une radio à une autre pour ne pas louper d'actus, donc, à force, ensuite, on s'y perd un peu entre les stations), on a entendu cela sur les ondes de RMC, entre 7 et 8 heures lundi. Mais, on vient de faire une recherche rapide sur le site web de cette station, et on n'a pas trouvé trace de cette interview. Pas assez franco-française pour mériter d'être archivée dans les podcasts?

Écrit par : Philippe (+ réponse BDL) | 02/08/2011

Il dépend toujours de la situation quand la Belgique a eu besoin de l'aide de nous les gens français, pourquoi nous ne leur étendrons pas nos mains ? enfin, nous sommes mieux comme les amis plutôt qu'un ennemi avoisinent.

Écrit par : online gokken | 10/08/2011

Les commentaires sont fermés.