Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/10/2011

Une malheureuse coïncidence?

métro,paris,sécurité,médiasOn a l'air (pas) malin, ce matin. Hier à peu près à la même heure, dans ce blog, on soutenait que les attaques de «pousseurs» étaient extrêmement rares, dans le métro de Paris. Il n'a pas fallu 24 heures pour que l'AFP vienne, ce matin, avec une dépêche relatant... un accident du même ordre.

 

Elle dit ceci. «Drame évité dans le métro parisien. Un «pousseur» a failli faire une nouvelle victime dimanche soir dans le métro parisien, à la station 'Strasbourg-Saint-Denis', relate «Le Parisien». Le déséquilibré, âgé de 30 ans, a empoigné fermement et jeté sur les rails un jeune homme de 25 ans en train de discuter avec un ami alors qu'une rame entrait dans la station. La victime est heureusement tombée dans la «fosse anti-suicide», qui n'est pas électrisée comme le reste des rails. Le conducteur de la rame a lui eu le temps de freiner pour éviter l'impact. Il s'est jeté à la poursuite du pousseur avec deux autres témoins, le déséquilibré ayant pris la fuite dans le tunnel pour rejoindre la prochaine station. Le «pousseur» a été rattrapé et livré à la police. Il a été interné à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police. La victime est, quant à elle, très choquée».

 

Deux méfaits censés extrêmement rares qui surviennent à quelques jours d'intervalle, donc. De deux choses l'une.

 

Soit les dérangés lisent les médias et sont inspirés par les faits divers de ce type, lorsqu'ils y sont relatés. Auquel cas, peut-être ferait-on mieux de moins médiatiser ce genre de drames, pour éviter de donner des idées à certains. Soit ce fait de deux «pousseurs» sévissant tour à tour et en un temps très rapproché n'est en fait rien d'autre qu'un malencontreux hasard. Qu'une malheureuse mais fortuite coïncidence. Et cela n'enlève rien au fait que, dans le métro de Paris, les actes de ce genre sont extrêmement rares.

 

métro,paris,sécurité,médiasChacun jugera. Nous, en tout cas, davantage d'ailleurs en tant qu'usager lambda du métro qu'en tant que journaliste, on choisit la seconde hypothèse. Et on est bien résolu à ne pas commencer à surveiller du coin de l'oeil les gens derrière nous sur le quai. Ca casserait l'ambiance.

PS: Sinon, si vous voulez en savoir plus sur «la bouleversante histoire» du «héros du métro»: cet homme tué jeudi après avoir été jeté sur les voies à la station 'Crimée', c'est ici.

Les commentaires sont fermés.