Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/10/2011

Un contraste médiatique

Economie, Social, Presse, Médias, Gouvernement, Personnalités, MitterrandC'est le contraste médiatique de la semaine. Et il illustre une fois de plus le grandissant hiatus qui existe dans le secteur de la presse écrite – en France mais aussi dans d'autres pays – : hiatus entre une presse quotidienne qui, de plus en plus, boit le bouillon et une presse magazine qui, elle, se porte plutôt mieux.

 

Cette semaine donc, il y a d'un côté «Les Inrocks». Qui, ce mercredi, fête en grandes pompes son 25ème anniversaire. C'est incontestablement une belle réussite dans le marché, disons, de la presse périodique culturelle bobo urbaine branchée (pour faire court). Un marché où l'on a déjà connu tant d'échecs retentissants ces dernières années – voir, pour ne prendre que ce seul exemple, le sort qui fut celui du défunt «Zurban».

 

Et, d'un autre côté, deux jours plus tôt, on a eu cette opération coup de poing qui a été menée lundi matin à Paris par certaines sections du syndicat CGT de la presse. Quelque 15.000 exemplaires de quotidiens ont été déversés sur la chaussée, devant le siège du patronat de la presse quotidienne nationale, rue La Fayette. L'objectif était de protester contre les plans de licenciement ou de restructuration qui touchent nombre d'organes de presse écrite, en ce moment: «Le Parisien», «La Tribune», les journaux régionaux du groupe Le Midi ou «France Soir» surtout – qui, bientôt, ne paraîtra plus dans sa forme papier et sera diffusé exclusivement sur le net. «Cette action est symbolique, car on veut mettre le papier à la rue comme à «France Soir» et à «La Tribune»! C'est un gâchis!», fulminait un syndicaliste, lundi.

 

Economie, Social, Presse, Médias, Gouvernement, Personnalités, MitterrandDernièrement, au Parlement, Frédéric Mitterrand, encore lui, était invité par des députés de l'opposition à se bouger un peu plus pour préserver le pluralisme et la diversité de la presse écrite. «Le paysage de la presse française ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui» sans l'action du gouvernement, a rétorqué, piqué au vif, le ministre de la Communication. Pour qui «aucun gouvernement ne fait autant pour la presse que celui-ci!»

 

Au vu du nombre de plans de réduction de l'emploi qui sont à l'oeuvre ou sont envisagés dans ce secteur, les résultats de cet activisme gouvernemental allégué n'ont pas l'air d'être au rendez-vous – pas complètement, en tout cas.

Commentaires

Encore Frédo !
Il doit être surmené...
Il prépare son prochain bouquin...
A moins, que ce ne soit sa (prochaine)nommination comme papy setter de la petite G... dans le cadre de la prochaine restructuration ministèrielle pré-présidentielle.
Il y aurait moins de ministres, rémunérés beaucoup moins cher, suppression du ministère de la Kulture et la somme de ces sommes sera versée au FADDPE (fonds d'aide à la diversité et à la pluralité de la presse écrite).
Heureusement, qu'il y a le Soir et la Belgique pour nous informer de ce que nous taisent les média français !

Au fait, méritent-ils, finalement,la création du FADDPE ?

Écrit par : Hipstagazine.com | 26/10/2011

Errare ! Erratum !

Hipstexcusesssssssssss !!!!!!!

Nous avons écrit le Soir mais c'est de la Libre Belgique que nous sommes Hipstadeptes !


Hipstévidemment !

Écrit par : Hipstagazine.com | 26/10/2011

Triste réalité : la presse écrite va mal de la quotidienne s'entend car les nouvelles vont tellement vite avec la diffusion sur internet au point que les lecteurs de quotidiens préfèrent lire leur journal sur la toile plutôt que d'acheter la version papier
par contre les magazines n 'ont pas ce problème car ils s'agit là de dossiers et d'enquêtes sur des situations , des évènements moins brûlants.
La libre a d'ailleurs bien compris cela avec le mensuel qui comble l'abandon de la lecture quotidienne.

Écrit par : vayhair | 26/10/2011

Les commentaires sont fermés.