Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/02/2012

Un anniversaire si douloureux

Sinistre souvenir ce mercredi, dans notre onzième arrondissement de Paris. Le drame qu'on y commémore aujourd'hui s'est passé il y a cinquante ans exactement: le 8 février 1962. Il s'est déroulé à la station de métro «Charonne», pas loin de Bastille, où figure d'ailleurs une plaque rendant hommage aux victimes.

C'était le 8 février 1962. Dans le onzième, boulevards Voltaire et Beaumarchais notamment, avaient défilé des milliers de manifestants, pour dénoncer les sept attentats meurtriers qui venaient d'être perpétrés dans la capitale par l'OAS: l'Organisation de l'armée secrète, opposée à l'indépendance de l'Algérie. La police, sous les ordres du préfet Maurice Papon, prit d'assaut la station «Charonne», où s'étaient regroupés des manifestants. La charge policière fut d'une violence inouïe. Huit morts sur place. Un neuvième décédé à l'hôpital quelques jours plus tard. La semaine qui suivit, un million de Parisiens accompagnèrent leurs cercueils jusqu'au cimetière du Père Lachaise.

Quelques mois auparavant, déjà, le 17 octobre 1961 (relire ici), le même préfet Papon avait lancé ses sbires sur des manifestants réclamant l'indépendance de l'Algérie. Ce soir-là, des dizaines voire des centaines parmi eux avaient péri: matraqués à mort, ou noyés après avoir été jetés dans la Seine. Si l'ex-préfet Papon a été, en 1998, déclaré coupable de complicité de crimes contre l'humanité et condamné à dix ans de prison, jamais ses massacres parisiens de 1961 et 1962 n'ont officiellement été reconnus comme étant des crimes d'Etat.

Et, que l'on sache, aucune personnalité politique de premier plan n'est attendue ce midi au métro «Charonne», pour rendre hommage aux manifestants qui y ont été massacrés, il a cinquante ans.

11:37 Publié dans Dans la rue | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : histoire, paris

Commentaires

Peut-être Delanoe n'est-il pas de premier plan, mais j'ai cru le voir au premier plan sur les photos...La manifestation était d'ailleurs organisée par la CGT (les victimes de 62 en faisaient partie...).

A part cela, de loin (Hue / Viet Nam) bonheur de lire des nouvelles de Paris comme votre Blog !

Merci ...
----------
(réponse BDL)
D'abord, merci aussi à vous: de nous lire de si loin

Ensuite, effectivement le maire de Paris s'est invité à la cérémonie. Après avoir vu cela, on s'est dit qu'on actualiserait la note (qui avait été rédigée le matin, avant donc la tenue de cet hommage) puis on a été pris par l'actu, et on n'y a plus pensé.
Cela dit, aucune personnalité politique nationale de premier plan, aucun ministre etc, ne semble avoir fait le déplacement à Charonne

Écrit par : Guillaume (+réponse BDL) | 11/02/2012

Les commentaires sont fermés.