Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/06/2012

Un «sexisme ordinaire»

En région parisienne, les inégalités hommes-femmes n'ont pas vraiment évolué, ces dernières années. C'est ce que pensent 61% des habitants de cette région, à en croire un sondage Viavoice paru ce week-end, sur les discriminations dans la capitale française et sa banlieue. Pas même un Parisien sur trois (27%) considère que les inégalités hommes-femmes ont régressé. Le constat critique de la situation est fait beaucoup plus fréquemment par les femmes (68%) que par les hommes (55%). Plus on est jeune, plus on estime que les choses évoluent plutôt bien en la matière.

Femmes, Elections législatives, Personnalités, Paris, BanlieuesOn l'a déjà écrit dans ce blog: en ce qui concerne particulièrement l'égalité hommes-femmes dans la représentation politique, la France est à la traîne, et certains partis spécifiquement. A cet égard, «Le Monde» de samedi contenait un fameux coup de gueule, poussé par une élue parisienne: la députée UMP sortante et ex-ministre Françoise de Panafieu.

Car, dans la capitale, le parti sarkozyste n'a investi que des hommes, pour ses candidats aux législatives de ces deux prochains dimanches. Françoise de Panafieu trouve cela intolérable. «On n'a jamais vu ça! Aucune femme de droite ne sera élue à Paris en 2012! Depuis trente ans que je fais de la politique, je n'ai jamais connu Paris sans une femme députée (de droite). Ma mère, qui a été députée, non plus. L'UMP, ce grand parti du pays des droits de l'homme et du citoyen, s'assoit sur la loi qui exige la parité. Nous ne respectons pas la loi que nous avons nous-même élaborée et votée, et on s'étonne que les citoyens ne nous respectent pas!»

Selon un recensement effectué jeudi dernier par le collectif «Osez le féminisme», depuis le redécoupage électoral de 1988, plus de 70% des 577 circonscriptions françaises n'ont jamais élu de femme. A côté de ces 413 circonscriptions ayant, ces 25 dernières années, toujours envoyé un homme à l'Assemblée, seules 8 ont désigné cinq fois consécutivement une femme pour les représenter.

Femmes, Elections législatives, Personnalités, Paris, BanlieuesL'Assemblée nationale sortante était à 81,5% masculine, ce qui place la France au 18ème rang européen. Les estimations pour la nouvelle Assemblée donnent environ 30% de femmes élues. On progresse, donc. Mais on reste encore très loin de l'égalité.

Et, en attendant, pour «Osez le féminisme», le monde politique français continue à se distinguer par son «sexisme ordinaire».

Encore bravo.

Les commentaires sont fermés.