Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/06/2012

Un hommage, une réparation

Un peu de culture, pour bien terminer la semaine. Cela s’est passé le jour de la Fête de la musique, à Paris. Dans le 18ème arrondissement, a été inauguré un square au nom d’Alain Bashung. Avant sa mort, en mars 2009, l’auteur d’«Osez Joséphine» et de «Ma petite entreprise» habitait une ruelle pas loin du quartier populaire de la Goutte d'Or. Cet espace vert de 1500 m2 honore donc, désormais, sa mémoire.

 

C’est un hommage que Paris lui fait, mais on peut aussi le voir comme une sorte de réparation. En 2009, en effet, un pénible sort avait été réservé à la sépulture du chanteur, au Père Lachaise.

 

A l’époque, la mairie de Paris a moins communiqué sur cette question-là, mais, après l’enterrement fastueux, qui avait été retransmis sur écran géant, le caveau du défunt s’était réduit, pendant des semaines, à de vulgaires et très anonymes plaques de béton. Chloé Bashung, sa veuve, avait dû saisir le Tribunal de grande instance pour que l’entrepreneur de pompes funèbres consente à poser, sur la  sépulture, la stèle qui lui avait été commandée et payée. Auparavant, toutes les mises en demeure que lui avait adressées la famille étaient restées sans réponse. Chloé Bashung, «atterrée et attristée» que «la mémoire d'Alain (soit) bafouée, trahie», n’avait eu d’autre choix que d’alerter les médias et de saisir la justice, pour que le différend soit réglé.

 

Ce n’est dorénavant plus qu’un mauvais souvenir. Outre une sépulture digne, l’artiste disparu a désormais un lieu qui rappelle à tous son talent.

15:03 Publié dans Dans la rue | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : culture, musique, paris

Les commentaires sont fermés.