Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/12/2012

Un pur affichage de com'

Décidément, il faut avoir le moral, en ce moment en France. Ou, si on n'a pas trop le moral, prendre des distances avec l'actu: s'éloigner un peu des médias. C'est ce qu'on s'est dit en tombant successivement sur deux petites phrases déprimantes, entendues sur des radios.

La première: ce matin, dans la bouche du président du Secours populaire. «En France, l'enfance va mal, l'enfance vit mal. Il y a 2 millions d'enfants qui ne mangent pas à leur faim, dans ce pays». La seconde petite phrase: hier soir, dans la bouche de Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée chargée de la lutte contre l'exclusion, à propos du chômage et de la précarité frappant les jeunes: «La jeunesse de ce pays va mal».

C'est pourquoi s'adresse notamment aux jeunes précarisés le plan gouvernemental de lutte contre l'exclusion, qui a été dévoilé hier. Un plan qui, même s'il est jugé insuffisant par nombre d'associations, coûtera tout de même entre 2 et 2,5 milliards d'euros à l'Etat. Une somme que l'on va trouver où, en ces temps d'extrême disette budgétaire? Un confrère posa la question, hier soir à la même ministre. Qui, sans visiblement trop réfléchir à ce qu'elle disait, improvisa du tac au tac, toute en candeur et en spontanéité: «On va voir».

«On va voir». Voilà donc confirmés, par un propre membre du gouvernement, les soupçons de l'opposition: à ce jour, ce dispositif anti-pauvreté n'est pas le moins du monde financé. Donc, pour dire les choses encore plus clairement: à ce stade, il ne s'agit que belles paroles. De la poudre aux yeux. De la com', en somme.

Encore bravo.

Les commentaires sont fermés.