Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/01/2013

Une colère, et une galère

Transports, Sécurité, Social, ActivismeGros embarras de circulation dans et autour de Paris ce matin, et plus particulièrement entre la capitale et les aéroports de Roissy et Orly. Ce jeudi, en effet, est la journée nationale de mobilisation des chauffeurs de taxi, qui organisent des opérations escargot dans tout le pays. Ils protestent tout à la fois contre la concurrence des moto-taxis et des taxis low-cost, et contre la volonté de la Sécu, toujours à la recherche d'économies dans l'assurance-maladie, de leur retirer la fonction de transport de malades.

La corporation, très remontée, promet (ici, notamment) de ne «pas mourir sans combattre», de «rentrer en résistance», et de «refuser la spoliation». En décembre, déjà, un rassemblement de plus de 150 taxis devant la gare de Paris-Nord avait provoqué des incidents, ainsi que des embouteillages d'anthologie dans une bonne partie de la capitale. A l'époque, il s'agissait de dénoncer notamment les verbalisations excessives dont les membres de cette profession s'estiment victimes.

Puisqu'on évoque les transports, signalons ce bilan énervé que vient de dresser () la fédération des usagers des transports publics. Il concerne la manière dont les transports ont fonctionné pendant la période des fêtes de fin d'année, et particulièrement les soirs de réveillon.

A Paris, les services spéciaux mis en place ont, comme chaque année, plutôt bien fonctionné. En revanche, dans quantité de villes de province, ce fut une galère sans nom pour les non-motorisés.

Transports, Sécurité, Social, ActivismeAinsi, dans des villes aussi nombreuses qu'Aix-en-Provence, Amiens, Angers, Annemasse, Arras, Bourges, Évry, Lens, Montbéliard, Mulhouse, Orléans, Rouen, Saint-Brieuc, Strasbourg, Tours ou Valenciennes, l'offre de transports publics a été réduite pendant cette période. Avec, cerise sur le gâteau, un «réseau complètement paralysé le 25 décembre» à Boulogne-sur-Mer, et «inexistant le 25 décembre et le 1er janvier» à Aubagne, Belfort et Pau. Alors que, paradoxe, à cette période de l'année, dans tous les médias, en boucle et à longueur de journées, tournent les messages officiels de prévention contre les accidents de la route, incitant les gens à privilégier les transports en commun.

Encore bravo.

Les commentaires sont fermés.