Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/01/2013

Une histoire de mecs?

C'est le premier sondage réalisé depuis l'entrée en guerre de la France au Mali. Publié ce matin, il indique que 63% des Français la soutiennent – même si seuls 22% des sondés y sont tout à fait favorables. Pour retrouver un tel taux d'adhésion populaire à une intervention armée, il faut remonter aux opérations en Libye en 2011, au Darfour en 2007, ou en Bosnie en 1994. A titre de comparaison, en 2010 et 2011, l'intervention française en Afghanistan n'était plus soutenue que par moins d'un Français sur trois.

L'approbation de «Serval» traverse les clivages politiques: elle est est le fait de sondés sympathisants aussi bien du PS que de l'UMP, du Front national, ou du Front de gauche. Deux particularités à noter, toutefois. D'une part, les électeurs lepénistes sont les plus partagés: c'est chez eux que le conflit provoque le plus d'adhésion enthousiaste (31%) comme de rejet catégorique (28%). D'où, sans doute, la position chèvre-choutiste de Marine Le Pen, dans ce dossier. D'autre part, le tribun du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, pour qui l'intervention est «discutable», est désavoué par ses électeurs – ils sont 68% à la supporter.

Le soutien à Serval est majoritaire partout, au-delà de la tranche d'âge, de la catégorie socio-professionnelle, ou du lieu de résidence des sondés. Mais les plus de 65 ans sont nettement plus emballés (72%) que les moins de 25 ans (58%). Et, tiens donc, les hommes y sont massivement plus favorables (75%) que les femmes (53%).

Une histoire de mecs, définitivement, la guerre?

Les commentaires sont fermés.