Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/02/2013

Une identique pudeur

"Le changement, c'est maintenant", mais, qu'ils soient de gauche ou de droite, les gouvernants font preuve des mêmes pudeurs, quand il leur faut annoncer une douloureuse nouvelle à l'opinion. On en a eu un exemple éclatant hier, en fin de journée. Quand a été confirmée la mort au Mali du deuxième militaire français tué dans ce pays, depuis que la France y est engagée.

Il s'appelait Harold Vormezeele, et était sergent-chef au deuxième régiment étranger de parachutistes de Calvi. Son visage est dans tous les médias français, depuis hier soir. En revanche, remarquez que, à première vue, nulle part n'est mentionné l'âge de l'intéressé. Et pour cause: les communiqués d'hommage à sa mémoire, diffusés hier soir par l'Elysée, le Premier ministre et le ministre de la Défense, ne donnent pas cette information.

Ce faisant, François Hollande et les militaires suivent la tendance qu'avait impulsée Nicolas Sarkozy. Qui, au fur et à mesure que les pertes s'accumulaient dans les troupes françaises engagées en Afghanistan, avait fini par ne plus mentionner l'âge de ces militaires tués au combat. S'il est besoin de le préciser, ces soldats étaient souvent très jeunes (relire par exemple ici ou ).

De gauche comme de droite, donc, les autorités et/ou leurs communicants jugent probablement que, en de pareilles circonstances et en dépit des exigences de transparence, cet élément d'information n'a pas forcément à être rappelé à l'opinion.

Les commentaires sont fermés.