Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/02/2013

Un «métier exceptionnel»

armée,défense,communicationDes soldats français ont beau mourir au combat, en ce moment – on l'évoquait hier –, les forces armées de ce pays n'en poursuivent pas moins leurs campagnes de recrutement. Avec sans doute l'espoir que ces actualités dramatiques n'entameront pas le volontarisme des candidats au service de la patrie.

Après, dernièrement, l'armée de terre (relire ici), c'est à présent la marine qui met les gros moyens, pour tenter d'attribuer 2984 postes disponibles. Cela va du plongeur démineur au mécanicien naval, en passant par le matelot fusilier marin, le guetteur de la flotte, le météorologiste océanographe, ou le... professeur d'anglais.

Gros moyens financiers: cette campagne a été confiée à Euro RSCG carrément, une des plus grosses (et coûteuses) agences de pub de la place. Gros moyens iconographiques: les visuels montrant des marins en pleine action, rien qu'à les voir on sent l'air du grand large, le mazout et la testostérone. Gros moyens argumentaires: les salaires proposés n'étant pas toujours mirobolants – 734€ nets par mois, soit moins que le SMIC, pour un volontaire matelot (mais l'hébergement et la nourriture sont gratuits) –, monts et merveilles sont promis aux candidats. Du coup, après «la vie hors du commun» promise par l'armée de terre, voilà la marine qui vante «un métier exceptionnel, permettant de découvrir d'autres rivages».

Avec la proportion de jeunes Français qui sont au chômage (un sur quatre, en gros), il devrait bien s'en trouver quelques dizaines ou centaines prêts à se lancer dans cette aventure. Bon vent, donc, aux gars/filles de la Marine en devenir.

Les commentaires sont fermés.