Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/04/2013

Un sourire, consternant

Personnalités, Médias, Justice Ce sourire de Jérôme Cahuzac aux caméras, hier après-midi. Alors que l'ex-ministre du Budget venait d'être mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale, sortait du bureau de son avocat, et allait faire ses spectaculaires aveux au pays entier: oui, il détient bien un compte bancaire non-déclaré à l'étranger.

Sourire télégénique absolument sidérant, venant d'un homme se disant lui-même «dévasté par le remords». Sans doute y a-t-il deux façons de décrypter ce sourire complètement incongru.

La première n'est pas encore trop accablante pour l'intéressé. Ce n'était qu'un rictus mécanique. Une espèce de réflexe de Pavlov, en somme, comme l'ont toutes ces personnalités qui sont habituées à vivre dans un monde où l'image domine, et donc sont conditionnées par l'habitude de sans cesse veiller au paraître. Dans ce cas de figure, Jérôme Cahuzac ne pensait pas à mal, en souriant hier devant les caméras. Il n'a pas réfléchi plus loin que le bout de son nez ce faisant, et doit maintenant s'en mordre les doigts.

La deuxième lecture est autrement plus affligeante, pour l'ex-ministre. Et c'est évidemment celle qui a primé hier pendant toute la soirée, dans les médias français. C'était le sourire de l'insolence, un sourire plein de morgue. Le «sourire d'une arrogance de fanfaron», comme on l'a entendu sur une télé. Le sourire d'un homme qui, en fait et malgré ses mots, n'était «pas vraiment accablé». Un sourire qui, donc, «donne une image dévastatrice» de l'individu voire, dans l'esprit d'une certaine opinion toujours prompte aux raccourcis, de la classe politique en général.

On vous laisse juges.

Commentaires

La vue du nez pincé, face à cette affaire, du correspondant d’un pays devenu au fil du temps la destination privilégiée des déserteurs fiscaux français confine au délice de fin gourmet !

Écrit par : cp | 03/04/2013

Les commentaires sont fermés.