Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/06/2013

Une prédiction hasardeuse? (encore)

Plusieurs décès, des dizaines de municipalités dont le fonctionnement quotidien est perturbé, des centaines de foyers inondés ou sinistrés par les inondations et les torrents de boue, des millions d'euros de dégâts. Tel est le pénible bilan des précipitations météorologiques particulièrement violentes déplorées en France, ces trois derniers jours.

Météo, MédiasDu coup, ce matin, dans le tumulte médiatique général, on entendait, sur une radio, un prévisionniste qui se hasardait à pronostiquer un été français particulièrement pourri: exceptionnellement frais et pluvieux. Ces dernières semaines, déjà (relire ici), le Français moyen eut droit à quantité de prévisions présentées comme statistiques, tablant sur un été épouvantablement maussade – après, déjà, un printemps si sinistre.

Il faudrait savoir. On avait cru comprendre (, notamment) que, pour le spécialistes de l'institut Météo France, de tels pronostics ont une valeur scientifique inversement proportionnelle à leur audience médiatique. Pour la bonne et simple raison qu'il est «impossible de prévoir (le temps) au-delà de 8 à 10 jours».

De la rigueur, donc. Même si, clairement, c'est moins «vendable», moins médiatisable.

13:00 Publié dans Dans le viseur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : météo, médias

Les commentaires sont fermés.