Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/07/2013

Un appel à dons, ou l'autre

Partis, Economie, Médias«La voix de l'opposition ne s'éteindra pas. L'UMP a besoin de vous! Votre don est vital!» Le parti sarkozyste n'a pas lésiné dans le pathos pour, dès hier soir, appeler ses adhérents et sympathisants à la rescousse financière. Lui qui est purement et simplement menacé de faillite. Faisant preuve d'une belle réactivité, dès l'annonce du rejet du compte de la dernière campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, l'UMP a lancé une «grande souscription nationale», et mis en ligne (là) un appel à dons.

Cela commence à 30€, ce qui n'est tout de même pas rien. Mais, en cliquant sur «Autre montant», il est possible de donner moins. A partir de 35€, on devient membre adhérent du grand parti sarkozyste – trop chouette. Selon des calculs qu'auraient faits les comptables de l'UMP, pour que ce mouvement sorte du rouge, il suffirait que 35 centimes soient donnés par chacun des 16 860 685 électeurs, qui, en mai 2012, au second tour de la présidentielle, glissèrent dans l'urne un bulletin au nom de l'ancien Président.

35 centimes: cela ne paraît pas mission impossible.

Sinon, si l'on peut se permettre, celles et ceux qui auraient à la fois de l'argent et des envies de générosité, mais qui, de l'autre bord politique, n'envisageraient pas le moins du monde de donner le moindre centime au «grand parti de la droite et du centre» (de moins en moins au centre, cela dit, d'une année à l'autre), une autre souscription, moins tapageuse, est en cours depuis quelques semaines, présentée elle aussi comme visant à défendre le pluralisme. Il s'agit, là, d'éviter la mort financière et donc la disparition... du quotidien communiste «L'Humanité», lui aussi au bord du dépôt de bilan.

Au moins, comme cela, il y en a pour tous les goûts.

Commentaires

Cette info est à rapprocher de celle fourni par la revue "Capital" de juillet (page 50):
- à l'UMP, le financement public représente 62,3%, alors que la contribution des élus ne pèse que 3,3% (1,7 M€).
- au PS, le financement public ne représente que 38,9%, alors que la contribution des élus pèse 26% (15 M€).

Donc, si les élus UMP étaient moins radins, leur parti n'aurait pas besoin de tendre sa sébile.

Écrit par : GDB | 05/07/2013

Les commentaires sont fermés.