Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/07/2013

Un vieux clivage, balayé

La crise a beau ne pas empêcher les adhérents et sympathisants de l'UMP à faire preuve de générosité envers leur parti préféré – ce qu'on évoquait hier – , cet été, elle va avoir un impact très visible et concret.

Jamais, en effet, la France ne comptera autant de gens renonçant à partir en vacances.

Selon les estimations, qu'ont abondamment relayées les médias français (notamment ici), ces derniers temps, seul un Français sur deux compte partir en vacances, cet été. Cela donnera encore plus de 30 millions de vacanciers, mais c'est carrément 900.000 de moins que l'été dernier.

Art de vivre, Tourisme, Economie, SocialEn outre, les Français vont partir moins longtemps. La crise va même balayer le clivage traditionnel des juillettistes vs les aoûtiens. Puisque, en cet été 2013, la durée moyenne de vacances dépassera rarement 15 jours.

Autre impact de la situation économique: moins d'un Français sur trois passera ses vacances à l'étranger, la toute grosse majorité des nationaux choisissant de demeurer au pays – en villégiature dans un quatuor de régions touristiques de prédilection qui, lui, été après été, demeure inchangé: Provence-Côte d'Azur, Corse, Languedoc-Roussillon et Littoral atlantique. Enfin, toujours dans l'optique de limiter le budget-vacances, et en l'occurrence les dépenses d'hébergement, un vacancier français sur trois partira en famille ou chez des amis.

Les commentaires sont fermés.