Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/08/2013

Une amélioration, paraît-il

Puisqu'on évoquait hier la circulation automobile à Paris, la qualité de l'air s'améliore, dans cette ville. Du moins s'il faut en croire les chiffres diffusés cet été – cela ne correspond pas du tout à notre ressenti quotidien de Parisien, mais bon: qui serait-on pour juger...

Cette étude conclut que, de 2002 à 2012, la qualité de l'air générale dans Paris s'est améliorée. Suit, immédiatement, une nuance: «Les niveaux de pollution restent supérieurs à la réglementation, notamment le long du trafic. En 2012, pour les particules et le dioxyde d'azote, de 22% à 97% des Parisiens sont toujours exposés à un air dont la qualité ne respecte pas les normes annuelles».

Paris, Santé, Environnement, TransportsLe maire de Paris, Bertrand Delanoë, n'en a pas moins salué d'un grand cocorico cette «baisse sans précédent de la pollution atmosphérique». Qui «confirme que les efforts réalisés par la Ville de Paris pour réduire à la fois le trafic routier et la vitesse de circulation sur les axes parisiens sont efficaces en termes de lutte contre la pollution et donc de santé publique».

Pas sûr, cependant, qu'il y ait de quoi se pavaner. Alors que l'on sait désormais (relire ici) que chaque Parisien moyen bénéficierait d'un gain de six mois d'espérance de vie si, dans la capitale, les normes annuelles européennes en matière de pollution étaient parfaitement et en permanence respectées. Autrement dit, statistiquement, dans la «Ville lumière», on meurt en moyenne six mois trop tôt à cause de la pollution.

Mais à part ça donc, il y a une amélioration.

Les commentaires sont fermés.