Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/09/2013

Un mot très malheureux

Un mot très malheureux dans la bouche de l'ex-ministre sarkozyste Bruno Le Maire: hier soir, sur une télé. Alors qu'il disait son hostilité à l'entrée en guerre de la France en Syrie, à ce stade et dans ces conditions. Pour montrer que sa position ne relevait ni de l'anti-hollandisme primaire, ni du pacifisme de principe, il rappelait qu'en début d'année, il avait soutenu «Serval»: l'envoi des troupes françaises au Mali. Mais là selon lui, à l'inverse des bombardements annoncés de la Syrie, il s'agissait d'«une belle opération».

La guerre est «belle», donc. La fleur au fusil, en somme. Comme ce concept de «guerre propre», de «guerre zéro mort» qui avait été inventé il y a quelques années. On doute que partagent ce point de vue les familles des soldats français qui furent tués au Mali. Sans parler des civils de ce pays qui laissèrent la vie dans cette guerre – car cela se saurait si «Serval» avait été la première opération militaire de l'Histoire dépourvue du moindre dégât collatéral.

Passe encore que l'on évalue, froidement, un engagement militaire à la seule aune de son efficacité – et là, effectivement, à ce stade en tout cas, «Serval» semble couronnée de succès: des islamistes mis en déroute, une élection présidentielle réussie, etc. A la limite, également, la guerre peut parfois, hélas, avoir une certaine légitimité. Mais associer, si légèrement, les notions de conflit armé et de beauté, non. Et c'est d'autant plus effarant dans la bouche d'un ancien ministre.

La guerre n'est jamais belle.

Commentaires

Sûr que les fillettes que les jihadistes , installés au Nord Mali, raflaient pour une nuit afin d’en faire des jouets sexuels, pour les ramener au matin, et les reprendre le soir pour refaire pareil, certain que ces gamines détruites auront beaucoup souffert de l’élimination de 600 de ces chouettes bons hommes…

Écrit par : cp | 03/09/2013

Les commentaires sont fermés.